BETA
Recherche personnalisée
English
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 9/29/2017 11:42:37 AM ]  APANEWS

Burkina-Faso - Societe

Education, politique et mines se partagent la une des quotidiens burkinabè

Les quotidiens burkinabè traitent ce vendredi, de divers sujets dont ceux liés à la politique, aux mines, notamment l’ouverture, la veille, de la Semaine des activités minières d’Afrique de l’Ouest (SAMAO), ainsi qu’à l’éducation, marquée par les préparatifs de la rentrée scolaire.


Le quotidien national Sidwaya publie un reportage intitulé «Rentrée scolaire 2017-2018 : Le stress parental des préparatifs» et où il rappelle que dans quelques jours, les élèves vont entamer la rentrée des classes.

Selon le journal, Ouagadougou bouge depuis un certain temps au rythme de la rentrée scolaire 2017-2018, prévue pour le lundi 2 octobre prochain.

Pour sa part, Aujourd’hui au Faso, quotidien privé, renseigne que le ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation (MENA) ambitionne d’accroitre la masse critique d’ingénieurs au Burkina Faso, à travers l’ouverture à Ouagadougou (capitale) et à Bobo-Dioulasso (2e capitale), de deux lycées scientifiques pour la rentrée 2017-2018.

Et de préciser que l’annonce a été faite, hier jeudi à Ouagadougou, par le ministre en charge de l’Education, Jean Martin Coulibaly, lors d’une conférence de presse.

Parlant de cette rencontre, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés burkinabè, titre : «Relance de l’enseignement scientifique : le MENA entre en labo».

Pendant ce temps, le journal Le Quotidien affiche en manchette ces propos du ministre Jean Martin Coulibaly : «Je ne vois pas les inspecteurs pédagogiques en train de vouloir prendre en otage le système».

En politique, le même quotidien privé informe que le comité d’organisation des premières Assises nationales de la coopération décentralisée (ANCD) a organisé, jeudi à Ouagadougou, une conférence de presse pour faire le point de l’évolution des préparatifs.

A ce propos, Aujourd’hui au Faso titre : «Assises sur la coopération décentralisée : Le ministre Siméon Sawadogo campe le décor».

L’Observateur Paalga revient sur le mandat d’arrêt international qui serait délivré contre François Compaoré, frère cadet de l’ex-président Blaise Compaoré.

Le journal évoque le sujet dans sa rubrique ‘’Une Lettre pour Laye’’, titrée : «François Compaoré : Et pourtant le mandat d’arrêt a été délivré».

Sidwaya consacre sa manchette à la 2e édition de la Semaine des activités minières d’Afrique de l’Ouest (SAMAO) ouverte, la veille, dans la capitale burkinabè.

Le quotidien national arbore ce titre : «Pour un secteur minier profitable aux populations», là où Aujourd’hui au Faso mentionne : «Pour une harmonie entre mines et création d’emplois».

De son côté, L’Observateur Paalga fait remarquer que «la SAMAO prospecte le bon filon», soulignant que les réflexions lors de la manifestation qui se déroule du 28 au 30 septembre 2017, sont axées sur le thème : «Quelle stratégie pour une meilleure intégration du secteur minier aux économies des pays africains».

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 BURKINA-FASO
Médias et société civile au menu de la presse burkinabè Les médias burkinabè, notamment ceux en ligne, commentent ce samedi l’actualité nationale marquée par la célébration de la journée nationale de liberté de presse et les actions d’Organisations de la société (OSC).
Activisme, sécurité et développement s’entremêlent à la Une des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè parvenus à APA ce vendredi matin, abordent l’actualité nationale marquée par des questions de développement et la situation sécuritaire sans oublier les sorties des Organisations de la société civile (OSC).
Sécurité, politique et développement, en exergue dans les quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè de ce jeudi traitent de sujets ayant trait à la politique, au développement et à la sécurité.«Lutte contre le terrorisme au Burkina : Les raisons de l’échec des FDS (Forces de défense et de sécurité)», arbore en manchette le journal Le Quotidien qui publie la synthèse d’un journaliste du site Burkina24.
Politique, sécurité et faits de société au menu des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè de ce mercredi présentent un menu diversifié dans lequel l’on retrouve principalement la politique, la sécurité, ainsi que des faits de société.
Terrorisme, politique et remous sociaux en couverture des journaux burkinabè Les quotidiens burkinabè, dans leurs livraisons de ce mardi s’intéressent à la politique, à l’actualité nationale marquée par les différents mouvements sociaux, ainsi que le terrorisme.
Thomas Sankara monopolise la Une des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè reçus à APA ce lundi matin commentent largement l’actualité nationale, marquée par la célébration, la veille, du 30e anniversaire de l’assassinat du capitaine Thomas Sankara.
Djibrill Bassolé et développement au menu de la presse burkinabè La presse burkinabè continue de commenter l’actualité relative à la libération provisoire du général Djibrill Bassolé, sans oublier les sujets liés au développement du Burkina Faso.
Djibrill Bassolé et Tour du Faso à la une des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè parvenus à APA, ce jeudi matin, rendent compte de la conférence de presse relative au Tour du Faso 2017 et continuent de commenter la liberté provisoire accordée au général Djibrill Bassolé, deux jours plus tôt.
Justice et politique en couverture des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè parus ce mercredi, font écho de la visite du président béninois Patrice Talon à Ouagadougou et évoquent la justice marquée par la liberté provisoire prononcée, la veille, pour l’ancien chef de la diplomatie burkinabè, le général Djibrill Bassolé.
La politique monopolise la une des quotidiens burkinabè Les journaux burkinabè de ce mardi commentent la situation politique nationale, notamment la crise au sein du principal parti de l’opposition, l’Union pour le progrès et le changement (UPC), qui a provoqué la réaction de Zéphirin Diabré, le premier responsable dudit parti.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous