BETA
Recherche personnalisée
English
Vendredi, 19 Janvier 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 9/13/2017 11:22:09 AM ]  APANEWS

Sénégal - Societe

La presse soulève la polémique sur la nomination d’Aliou Sall à la Caisse des consignations

La polémique suscitée par la nomination, lundi dernier lors du Conseil des ministres, d’Aliou Sall, frère du Chef de l’Etat, au poste de Directeur général de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), fait le menu des quotidiens sénégalais parus mercredi.


«Nomination d’Aliou Sall à la caisse de consignations : Le casse-tête du frère», titre EnQuête, soulignant que le cumul des postes d’Aliou Sall indispose politiquement son grand-frère de Président.

Le journal écrit que sa nomination à la Cdc donne du grain à moudre à ceux qui dénoncent la présence de la famille Sall et Faye dans les affaires de l’Etat.

Dans Le Quotidien, Malick Gakou, leader du Grand parti, qualifie cette nomination d’Aliou Sall d’«un attentat contre les intérêts de la nation».

«C’est une déclaration de guerre contre les intérêts du Sénégal», poursuit Malick Gakou dans Vox Populi.

Direct-Info s’intéresse au Dg sortant de la Caisse des dépôts et consignations et écrit : «Thierno Seydou Niane, un as de l’économie».

«Remaniement, revendications régionalistes, levée de boucliers : Macky, à l’épreuve du partage du pouvoir», titre Sud Quotidien.

Pour mettre fin à cela, le professeur Amadou Kah demande au président de faire preuve de beaucoup d’autorité.

Traitant des promesses non tenues du Chef d l’Etat, Walfadjri estime que «le président Sall contredit le candidat Macky».

Dans L’As, Farba Ngom, député de la mouvance présidentielle estime que «Aliou Sall a une double légitimité».

Parlant de politique, M. Ngom affirme que «Macky doit servi d’exemple aux frustrés» de la formation du nouveau Gouvernement. «On doit être discipliné, la nomination est une affaire de chance», indique Farba Ngom qui prend la défense de Macky à la Une de L’Observateur.

«Une réelle conviction politique ne peut être arrimée à un poste. La première dame ne mène pas de combat par procuration. Je comprends l’amertume de ceux qui n’ont pas été reconduits, mais je ne peux pas tolérer leur démarche», soutient le député.

Vox Populi revient sur l’appel au dialogue politique autour du chef de l’opposition et de la limitation des candidatures et renseigne que «Macky met la pression…»

«Nous avons besoin de nous parler, puisque nous avons forcément des sujets qu’il nous faut régler. On ne peut pas aller à la présidentielle avec autant de candidats ou une cinquantaine, on ne pourra plus voter», dit Macky Sall.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 SÉNÉGAL
Les décisions de Macky Sall suite au drame de Boffa alimentent les quotidiens La presse sénégalaise parvenue jeudi à APA traite en priorité des mesures prises en Conseil des ministres, hier, par le Chef de l’Etat Macky Sall, suite au drame de Boffa où 14 personnes parties chercher du bois ont été tuées le 06 janvier 2018 par des hommes armés.
La politique et la justice en couverture des quotidiens sénégalais Des sujets politiques et judiciaires dominent la Une des quotidiens sénégalais parvenus mercredi à APA.
Politique et justice à la une des quotidiens sénégalais Les manœuvres en vue de l’élection présidentielle de 2019 sont largement évoquées ce mardi par les quotidiens sénégalais qui s’intéressent également à l’affaire Khalifa Sall, le maire de Dakar, emprisonné et dans l’attente de son procès pour détournement de l’enveloppe de la caisse d’avance mise à sa disposition.
La traque des tueurs de Boffa et la politique dominent la Une des quotidiens sénégalais Les interpellations dans le cadre du carnage de Boffa (Sud) le 06 janvier 2018 ayant fait 13 morts, ainsi que la politique font les choux gras des quotidiens sénégalais parus lundi.
La colère contre les propos de Trump en exergue dans les quotidiens sénégalais La colère du Sénégal et des pays africains contre les propos du président américain, Donald Trump, qualifiant l’Afrique et Haïti de «pays de merde», alimente les quotidiens sénégalais parus samedi.
Les quotidiens sénégalais aux couleurs de la rentrée des Cours et Tribunaux L’ouverture de l’année judiciaire, présidée jeudi à Dakar, par le président de la république, Macky Sall, qui dit prêt à aller le plus loin possible dans la modernisation de la Justice, fait les choux gras des quotidiens sénégalais parus vendredi.
La disparition du khalife général des mourides Sidy Moctar Mbacké toujours à la Une Les quotidiens sénégalais parus jeudi continuent de traiter de la disparition dans la nuit de mardi à mercredi du 7ème Khalife général des mourides, Serigne Sidy Moctar Mbacké, révélant ainsi ses derniers instants non sans faire le portrait du nouveau Khalife, Serigne Mountakha Mbacké.
Les quotidiens en deuil suite au décès du khalife des mourides, Serigne Sidy Moctar Mbacké Les quotidiens sénégalais parus mercredi se mettent en deuil suite au rappel à Dieu, la nuit dernière, du 7ème khalife général des mourides, Serigne Sidy Moctar Mbacké, né en 1925.
La tuerie de Boffa toujours en exergue dans les quotidiens sénégalais Le carnage de samedi dernier dans la forêt de Boffa à Ziguinchor (Sud), où des hommes armés supposés appartenir au Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (Mfdc, rébellion) ont tué 13 jeunes partis chercher du bois, se paie toujours la Une des quotidiens sénégalais parus mardi.
Les quotidiens endeuillés par le carnage de 13 jeunes en Casamance (Sud) La presse sénégalaise parue lundi se met en deuil, suite au carnage du 06 janvier 2018 dans la forêt de Borofaye à Ziguinchor (Sud), où 13 jeunes partis chercher du bois ont été tués par des éléments armés supposés appartenir au Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc, rébellion), amenant l’Etat a décréter deux jours de deuil national.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous