BETA
Recherche personnalisée
English
Jeudi, 21 Juin 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 8/30/2017 10:58:16 AM ]  APANEWS

Cameroun - Societe

L’hypothétique rentrée scolaire en zone anglophone et l’économie font la vitrine des journaux camerounais

Les efforts gouvernementaux, visant à assurer une rentrée scolaire en douceur dans les régions anglophones en proie à la contestation sociopolitique, mais également des sujets à caractère économique trônent en bonne place dans les journaux camerounais parus mercredi


Sous le titre «Le gouvernement et les Fon pour une rentrée sereine», InfoMatin a suivi les pas du ministre des Enseignements secondaires, Jean Ernest Nagallè Bibehé dans la région anglophone du Nord-Ouest, confrontée à une crise sécessionniste dont les principaux acteurs appellent à une «rentrée morte» dès lundi prochain.

Le membre du gouvernement, selon ce journal, a réussi à rallier à la cause de la communauté éducative les influents chefs traditionnels de cette partie du pays, qui se sont engagés à convaincre les populations à ne pas accepter les mots d’ordre et autres intimidations des activistes.

«Sur le plan pédagogique, surtout pour les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, il a été prévu l’organisation des cours de rattrapage pendant les deux premiers mois de l’année scolaire, détaille le bihebdomadaire Repères pour qui le lancement de la rentrée scolaire, le 4 septembre prochain à Buea (Sud-Ouest), constitue une action stratégique visant à remobiliser la communauté anglophone sur la nécessité d’envoyer les enfants à l’école.

Reste que, pour les parents, qu’ils soient de la zone anglophone ou francophone, le livre scolaire coûte cher : en plus de l'introduction de nouveaux ouvrages chaque année, les géniteurs doivent débourser des fortunes pour offrir les livres à leurs fils, une cherté qui se justifie en partie par la longue chaîne des intervenants de la filière.

Sur le front de l’économie, Intégration révèle que le groupe français Bolloré est en passe de s’adjuger la gestion du terminal polyvalent du nouveau port en eau profonde de Kribi (Sud), après avoir été désigné comme gérant du terminal à conteneurs de la même place industrialo-portuaire.

Mais les choses risquent de ne pas se dérouler comme le souhaite ledit groupe, explique la publication, qui annonce de rudes empoignades avec des autorités locales, bien décidées à ne pas accepter un monopole de fait de cet exploitant.

Pour Le Quotidien de l’Économie, il sera très difficile de contourner Bolloré de l’affaire, la justice française l’ayant autorisé à reprendre les actifs de Necotrans. Le gouvernement camerounais lui avait d’abord confié la prestation, avant de se raviser suite à la défaillance de cette dernière, embourbée dans des difficultés financières s’étant notamment traduites par une mise en liquidation judiciaire, sur sa propre demande et par devant le tribunal de commerce de Paris, de ses onze filiales établies en France.

Le même titre fait également état du satisfecit adressé au gouvernement par la mission de travail du Fonds monétaire international (FMI), qui vient de quitter le pays après une semaine de contacts en rapport avec le programme économique triennal financé par cette institution financière, et a salué les efforts fournis par les pouvoirs publics en vue de sortir de la mauvaise passe macroéconomique.

Le Cameroun est en effet «sur la bonne voie», s’agissant du redressement de son économie, salue le quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune qui, citant les experts de Bretton Woods, affirme que la mise en œuvre par le pays des réformes visant le redressement de son économie a été jugée satisfaisante.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 CAMEROUN
Cyber sécurité, justice, politique et économie en couverture des journaux camerounais L’interdiction, par leur hiérarchie aux gendarmes, de se produire sur les réseaux sociaux, deux conflits de famille qui défraient la chronique, la présidentielle qui attise les passions et un front économique en berne, constituent le menu des journaux camerounais parus mercredi sans pour autant évacuer l’interminable conflit sécessionniste dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.
Crise anglophone, politique et diplomatie s’imposent dans les journaux camerounais Devenue le point de mire de l’actualité, la crise sécessionniste anglophone continue de pimenter le menu des journaux camerounais parus mardi, avec un zeste de politique et d’actualité diplomatique sur les bords.
Crise anglophone et crise familiale au menu des journaux camerounais L’escalade de la violence sécessionniste dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest anglophone revient en force dans les colonnes des journaux camerounais parus lundi, avec en prime une crise au sein de l’une des familles les plus connues du pays sur fond de guerre de succession et d’élection présidentielle.
Manuels scolaires, crise anglophone et Mondial de foot en Une des journaux camerounais La publication, la veille, de liste des manuels scolaires pour l’année 2018-2019, sur fond de réformes, figure en bonne place au menu des journaux camerounais parus jeudi, juste à côté des dernières nouvelles du front séparatiste anglophone dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest et de l’échec du Royaume chérifien pour l’organisation de la Coupe du monde de football 2026.
Appels à la candidature de Paul Biya et gouvernance à la Une au Cameroun Les journaux camerounais parus mercredi se penchent sur la gouvernance publique en période d’austérité, mais s’étendent davantage sur les nombreux «appels» à la candidature du chef de l’Etat sortant à l’élection présidentielle prévue en octobre.
Politique et crise anglophone en couverture des journaux camerounais La veillée d’armes électorale, mais également les nouvelles du front sécessionniste dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, constituent les sujets phares des journaux camerounais parus mardi.
Politique, économie et social en couverture des journaux camerounais Des sujets de politique et d’économie intérieures, pas toujours réjouissants, mais également un front social en berne font les choux gras des journaux camerounais parus lundi.
Economie et crise anglophone font de la résistance dans les journaux camerounais Comme la veille, les journaux camerounais parus jeudi continuent de se pencher sur l’ordonnance rectificative du budget de l’État signée par le président de la République, mais également sur les lendemains de la mission d’écoute qui vient de séjourner en zone anglophone d’où s’élèvent des revendications sécessionnistes.
Le budget 2018 et la crise anglophone en couverture des journaux camerounais La rectification, par voie d’ordonnance présidentielle, de la Loi de finances 2018 ainsi que les constats de la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme (CNPBM), sur la crise anglophone, sont au menu des journaux camerounais parus mercredi.
La crise anglophone règne dans les quotidiens camerounais L’enlisement des revendications sécessionnistes et la crise humanitaire, dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, retiennent à nouveau l’attention des journaux camerounais parus mardi.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous