BETA
Recherche personnalisée
English
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 8/11/2017 10:43:24 AM ]  APANEWS

Burkina-Faso - Societe

Contestations sociales et justice meublent la Une des quotidiens burkinabè

Les quotidiens burkinabè de ce vendredi se sont intéressés à divers sujets, notamment le délibéré du procès en diffamation contre le journaliste Lookman Sawadogo, sans oublier de mettre un accent particulier sur les contestations sociales, avec la grève des chauffeurs et les remous au sein de la police nationale.


Le journal Le Quotidien consacre sa manchette au mouvement d’humeur, hier à Ouagadougou, des éléments du groupement de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS).

Selon le confrère, ces policiers ont manifesté pour contester le rapport d’investigation du compte 49 de la police, rendu public en début de semaine.

«Les manifestants ne veulent plus discuter avec le ministre de la Sécurité mais avec le président du Faso», arbore Le Quotidien.

A ce sujet, le quotidien privé Aujourd’hui au Faso, dans ses ‘’News du jour’’, renseigne que des policiers rejettent les conclusions relatives au compte 49.

Le même journal revient sur la grève des chauffeurs routiers en faisant remarquer qu’il y a «des désagréments dans le secteur socioéconomique».

En effet, à lire le reportage du journal, l’on pouvait constater, hier jeudi, des voyageurs amassés dans certaines gares routières, attendant désespéramment d’être transportés dans les autres régions du pays.

Et d’ajouter qu’à ces désagréments dans les gares routières, s’ajoutent les longues files devant des stations d’essence prises d’assaut par les usagers qui s’approvisionnent, craignant une pénurie de carburant dans les heures à venir.

Evoquant l’origine de cet arrêt de travail des transporteurs routiers, Le Quotidien, dans son éditorial, croit savoir que le ministre de la Sécurité, Simon Compaoré, a fait preuve d’«un parti pris maladroit» dans la crise qui a opposé les forces de l’ordre aux chauffeurs.

Les journaux ont également largement commenté la relaxe du journaliste Lookman, entrainé en justice par six magistrats qui l’ont accusé de diffamation.

Ainsi Aujourd’hui au Faso affiche : «Justice-Médias: Lookman Sawadogo relaxé au bénéfice du doute», là où le quotidien national Sidwaya mentionne que «le doute a bénéficié au journaliste».

Dans le même sens, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés burkinabè, titre: «Délibéré procès en diffamation: le doute profite à Lookman».

Selon ce journal, au terme de l’instruction du dossier à la barre le 27 juillet dernier, le Tribunal a décidé, hier jeudi, de relaxer Lookman Sawadogo, par ailleurs, directeur de publication du journal «Le Soir», au bénéfice du doute.

Pour le prévenu relaxé, cité par L’Observateur, «au cas où il aurait été condamné, cela s’apparenterait à une jurisprudence qu’on allait instaurer pour museler la presse».

Et les journaux de rappeler aussi que les parties ont 15 jours pour faire appel de la décision si elles ne sont pas d’accord.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 BURKINA-FASO
Arrestation de l’activiste Pascal Zaïda et lutte contre le terrorisme, en vedette des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè de ce lundi commentent l’actualité nationale marquée par des actions de lutte contre le terrorisme, sans oublier l’arrestation de l’activiste Pascal Zaïda, coordonnateur du Cadre d’expression démocratique (CED).
Médias et société civile au menu de la presse burkinabè Les médias burkinabè, notamment ceux en ligne, commentent ce samedi l’actualité nationale marquée par la célébration de la journée nationale de liberté de presse et les actions d’Organisations de la société (OSC).
Activisme, sécurité et développement s’entremêlent à la Une des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè parvenus à APA ce vendredi matin, abordent l’actualité nationale marquée par des questions de développement et la situation sécuritaire sans oublier les sorties des Organisations de la société civile (OSC).
Sécurité, politique et développement, en exergue dans les quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè de ce jeudi traitent de sujets ayant trait à la politique, au développement et à la sécurité.«Lutte contre le terrorisme au Burkina : Les raisons de l’échec des FDS (Forces de défense et de sécurité)», arbore en manchette le journal Le Quotidien qui publie la synthèse d’un journaliste du site Burkina24.
Politique, sécurité et faits de société au menu des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè de ce mercredi présentent un menu diversifié dans lequel l’on retrouve principalement la politique, la sécurité, ainsi que des faits de société.
Terrorisme, politique et remous sociaux en couverture des journaux burkinabè Les quotidiens burkinabè, dans leurs livraisons de ce mardi s’intéressent à la politique, à l’actualité nationale marquée par les différents mouvements sociaux, ainsi que le terrorisme.
Thomas Sankara monopolise la Une des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè reçus à APA ce lundi matin commentent largement l’actualité nationale, marquée par la célébration, la veille, du 30e anniversaire de l’assassinat du capitaine Thomas Sankara.
Djibrill Bassolé et développement au menu de la presse burkinabè La presse burkinabè continue de commenter l’actualité relative à la libération provisoire du général Djibrill Bassolé, sans oublier les sujets liés au développement du Burkina Faso.
Djibrill Bassolé et Tour du Faso à la une des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè parvenus à APA, ce jeudi matin, rendent compte de la conférence de presse relative au Tour du Faso 2017 et continuent de commenter la liberté provisoire accordée au général Djibrill Bassolé, deux jours plus tôt.
Justice et politique en couverture des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè parus ce mercredi, font écho de la visite du président béninois Patrice Talon à Ouagadougou et évoquent la justice marquée par la liberté provisoire prononcée, la veille, pour l’ancien chef de la diplomatie burkinabè, le général Djibrill Bassolé.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous