BETA
Recherche personnalisée
English
Samedi, 26 Mai 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 8/11/2017 10:39:52 AM ]  APANEWS

Cameroun - Societe

Le discours présidentiel sur la CAN 2019 passionne les journaux camerounais

Le discours du chef de l’État de la veille, à l’occasion de la réception au des médaillés des compétitions internationales, et au cours duquel Paul Biya a redit la détermination de son pays à organiser la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football 2019, au lendemain de propos plutôt pessimistes sur le sujet du président de la Confédération continentale de la discipline (CAN), Ahmad Ahmad, a passionné les journaux camerounais parus vendredi.


Le quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune se fait fort de reprendre le passage de l’allocution qui a arraché un tonnerre d’applaudissements aux hôtes du Palais de l’unité : «D’autres aventures sportives se profilent à l’horizon, d’autres conquêtes sportives vous attendent ; la CAN 2019, c’est déjà demain ; vous avez rendez-vous avec l’Afrique sportive ici même au Cameroun. Et le Cameroun sera prêt le jour dit, j’en prends l’engagement.»

C’est que le président de la République, à travers ces paroles apaisantes et sans ambages, en a également profité pour se repositionner sur le plan de la politique intérieure en ayant à cœur de prendre date avec l’élection à la magistrature suprême de 2018, échéance pour laquelle il s’est indirectement aligné, affirme Mutations.

Rien à faire, confirme le tri-hebdomadaire L’œil du Sahel, Paul Biya a annoncé sa candidature et est véritablement entré en campagne électorale avant l’heure.

Biya tance le président de la CAF, titre The Guardian Post : tout en mettant au défi son contempteur malgache, il a promis de superviser, personnellement, les projets d’infrastructures liés à l’organisation de cet événement, remettant Ahmad Ahmad à la place qu’il n’aurait jamais dû quitter.

C’est la cinglante réplique de Biya à Ahmad Ahmad, s’extasie La Nouvelle Expression qui a vu, à travers cet engagement fort, la manifestation cinglante d’un orgueil blessé.

C’est la réponse du berger à la bergère, selon Le Jour qui sous le titre : «Paul Biya tient à sa CAN», voit un chef de l’État prêt à tout pour ne pas être pris à défaut par l’opinion nationale et internationale.

Reste que, tranche InfoMatin, derrière cette promesse ferme se cachent aussi de lourdes menaces contre ceux qui, depuis 3 ans, se sont amusés à travers des rétrocommissions, la rétention des dossiers et autres crimes économiques, à freiner la bonne marche des chantiers qui mettent aujourd’hui le Cameroun sous pression.

Cette publication, généralement proche des cercles du pouvoir, annonce ainsi une série d’arrestations de hauts responsables, un peu comme à la veille de la CAN 1972, la dernière organisée par le Cameroun et qui avait conduit plusieurs gestionnaires indélicats derrière les barreaux.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 CAMEROUN
La crise diplomatique avec les USA en couverture des journaux camerounais Les derniers développements de la montée de tension avec l’exécutif américain, dont le chef de mission à Yaoundé a été convoqué au ministère des Relations extérieures pour avoir appelé le président Paul Biya à quitter le pouvoir, occupent le haut de l’affiche des journaux camerounais parus jeudi.
La politique fait de la résistance dans les quotidiens camerounais Comme la veille, les journaux camerounais parus mercredi continuent de se passionner pour la politique, au lendemain de la célébration de la Fête nationale du 20 mai, sur fond de crise anglophone et d’appel controversé des États-Unis au président Paul Biya à quitter le pouvoir, reléguant au second plan les sujets à caractère économique et social.
La politique fait les choux gras de la presse camerounaise Les journaux camerounais parus mardi, au lendemain d’une journée fériée et chômée sur toute l’étendue du territoire, se focalisent sur la célébration contrastée de la Fête de l’unité sur fond de crise anglophone, au cours de laquelle le président Paul Biya a sorti sa dernière limousine hors de prix, mais également sur l’appel des États-Unis au même chef de l’État à passer la main après 37 ans de règne.
Les périls sur l’unité nationale en couverture des journaux camerounais A deux jours de la célébration des 46 ans de l’Unité nationale, les journaux camerounais parus vendredi braquent leurs projecteurs sur les menaces sécessionnistes qui continuent de peser sur les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.
La presse camerounaise aux couleurs du «vivre-ensemble» A la veille de la célébration des 46 ans de l’unité nationale, et en pleine crise identitaire de la communauté anglophone d’où s’élèvent des revendications sécessionnistes, les journaux camerounais parus jeudi se focalisent sur la notion de «vivre-ensemble» censée recréer les liens de solidarité et ramener la paix.
Ambiance de malaise en couverture des journaux camerounais Les titres des journaux camerounais parus mercredi ne sont guère réjouissants, de l’économie à la politique en passant par la guerre contre l’islamisme ou l’activisme sécessionniste.
Economie et société en couverture des journaux camerounais A en croire les contenus des journaux camerounais parus mardi, les nouvelles ne sont pas reluisantes sur le front de l’économie au même moment où l’unité nationale, à la veille de la fête national de l’indépendance, reste sous la menace des troubles sécessionnistes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.
Politique et crise anglophone en couverture des journaux camerounais Les batailles d’appareil avant l’élection présidentielle et la crise sécessionniste qui ne faiblit pas dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest constituent l’essentiel des contenus des journaux camerounais parus lundi.
Les journaux camerounais à fond dans la politique Au lendemain de la fête de l’Ascension, les journaux camerounais parus vendredi se focalisent sur les faits politiques, notamment la crise anglophone, la célébration de la Fête nationale et la nouvelle bataille de positionnement entre des alliés du régime.
Religion, économie et politique en couverture des journaux camerounais De la religion au social en passant par l’économie et la politique, les journaux camerounais parus mercredi affichent un menu bigarré.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous