BETA
Recherche personnalisée
English
Lundi, 21 Aout 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 8/8/2017 12:53:53 PM ]  APANEWS

Côte d'Ivoire - Societe

La célébration de l'an 57 du pays en exergue dans la presse ivoirienne

Les journaux quotidiens ivoiriens parus, mardi, mettent en exergue à leur Une, la célébration de l'An 57 de l'indépendance de la Côte d'Ivoire, avec un point d'honneur au discours du chef de l'Etat, Alassane Ouattara, pour la circonstance.


''Concentrons-nous sur notre programme commun" a exhorté Alassane Ouattara, rapporte Fraternité Matin annonçant des ''investissements pour améliorer les conditions de vie et de travail des soldats''.

Pour la présidentielle 2020, ''tous peuvent être candidats'', annonce le président ivoirien, toujours, dans le journal de service public.

Ce qui fait écrire à Le Jour Plus que ''Ouattara tranche la question de la présidentielle 2020". Quand Le Patriote s'attarde sur les ''30 personnalités décorées'' à la faveur de la fête de l'indépendance, soulignant que ''la Côte d'Ivoire est avec Ouattara''.

Dans son discours à la nation, estime Notre Voie, ''Ouattara enterre l'alternance 2020" et ''fait encore des promesses aux Ivoiriens". Célébration de la fête nationale: '' Ouattara répond à Bédié, au PDCI et met fin au débat sur sa succession'', titre Soir Info.

Pour L'Inter, c'est '' une mise en garde aux candidats à sa succession''. Là où Le Temps affirme que '' Ouattara déchire le Rhdp et tacle Bédié'' sur la question de l'alternance pour laquelle ''Ouattara fixe le vrai cap'', observe L'Intelligent d'Abidjan.

''Tout le monde sera candidat'' à la présidentielle 2020, insiste M. Ouattara dans les colonnes de Le Mandat. Sprint pour 2020:"les 4 vérités de Ouattara'', affiche L'Expression. Selon Le Nouveau Courrier, ''le régime avoue ses échecs".

Le journal Aujourd'hui, estime qu'entre Bédié et Ouattara ''finie, la comédie'' et à La Voie Originale de conclure que ''Ouattara se fout vraiment des Ivoiriens''.

En sport, la presse locale salue la performance de la sprinteuse ivoirienne Ta Lou au championnat du monde d'athlétisme.

A ce propos, Fraternité Matin titre ''Ta Loi en argent". Le Jour Plus relève ''les félicitations du chef de l'État à la vice-championne du monde''. Vice-championne du monde sur 100 m, précise Le Patriote, ''Gon Coulibaly félicite Ta Lou''. L'Expression explique ''pourquoi Ta Lou a raté la médaille d’or''.

En faits divers, la presse dans son ensemble, annonce ''une évasion à la prison de Gagnoa (ndlr: au centre-ouest) soulignant ''des armes emportées''.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 
Les sujets politiques dominent la Une des journaux ivoiriens Divers sujets politiques occupent la Une la Une des journaux quotidiens ivoiriens parus, lundi, sur l'ensemble du territoire.
Mission reportée de la CAF, accidents routiers et économie en couverture des journaux camerounais Les journaux camerounais parus lundi ne pouvaient pas manquer d’épiloguer sur le report sine die, et par surprise, de la mission d’inspection de la Confédération africaine de football (CAF) dans le cadre des préparatifs de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019, tout comme ils ont amplement commenté la vague d’accidents sur les routes du pays ainsi que d’autres sujets à caractère économique.
L’Ag de l’Union des magistrats sénégalais occupe la Une des quotidiens L’Assemblée générale de l’Union des Magistrats du Sénégal (UMS) tenue samedi fait la Une des quotidiens sénégalais parus lundi qui insistent sur le réquisitoire du ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba, et sur l’élection de Souleymane Téliko, en remplacement de Magatte Diop.
Le décès de Salifou Diallo attriste la Une des quotidiens Burkinabè Les quotidiens burkinabè ont largement commenté ce lundi, le décès du président de l’Assemblée nationale (AN) Salifou Diallo, survenu le samedi 19 août dernier à Paris, en France.
Le report du référendum à la Une des journaux Le report sine die du référendum sur la révision de la constitution du 25 février 1992 est en couverture des quotidiens maliens de ce lundi de même que le procès du responsable du MUJAO Aliou Mahamar Touré.
Les fêtes nationales et le phénomène du terrorisme au menu des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce lundi consacrent de larges commentaires à la célébration de l’anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple et de la fête de la Jeunesse ainsi qu’au phénomène du terrorisme.
La célébration de l’anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple à la Une des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce samedi consacrent de larges commentaires à la célébration du 64ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple du 20 août 1953.
La guéguerre politique fait la Une des journaux ivoiriens La guéguerre en cours sur fond de l’alternance politique en 2020 entre les alliés du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA, ex-parti unique), du Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel) et du camp du président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro fait la Une des journaux quotidiens ivoiriens, parus, samedi, sur l’ensemble du territoire national.
Politique, économie et presse au menu des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce vendredi se focalisent sur nombre de sujets notamment le secteur de la presse et de l’édition, la situation de la jeunesse, la nomination d’un nouveau envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara et la forte augmentation du prix du carburant.
Les quotidiens sénégalais partagés entre la politique, l’affaire Tigo et l’Ag des magistrats L’actualité politique, l’affaire Tigo (opérateur de téléphonie mobile) avec le bras de fer entre Yérim Sow (Pdg de Teyliom) et Kabirou Mbodj (Pdg de Wari) autour de son rachat, ainsi que l’Assemblée générale de l’Union des magistrats du Sénégal (UMS) prévue ce week-end se partagent la Une des quotidiens sénégalais parus vendredi.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous