BETA
Recherche personnalisée
English
Samedi, 26 Mai 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 7/28/2017 12:03:23 PM ]  APANEWS

Cameroun - Societe

Gouvernance, société et football se partagent la Une des journaux camerounais

La publication du dernier rapport 2015 de la Chambre des comptes, le deuil national en mémoire de 34 soldats ainsi que les préparatifs de Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football 2019 ont constitué l’essentiel des sujets traités par les journaux camerounais parus vendredi.


Sur le premier thème cité, Mutations relève que l’ex-directeur général de l’Agence de régulation des télécommunications (ART), Jean Louis Beh Mengue et son adjoint ont, à eux deux et en 24 mois, consommé 13 millions FCFA de frais de téléphone alors que le délégué général à la Sûreté nationale (DGSN, police), Martin Mbarga Nguele, est pour sa part pointé du doigt pour sous-consommation du budget d’investissement public (BIP) en 2014.


En terme de dépenses publiques, ce sont au total 27 milliards FCFA non justifiés qui disparaissent annuellement, poursuit Le Jour.

Pour InfoMatin, il est clairement constaté que la Chambre des comptes, dans ses multiples rapports, esquive soigneusement les gros poissons, se contentant d’épingler de petits fonctionnaires.

D’où un manque de sérieux et un parti-pris évidents, qui ôtent toute crédibilité à cet organe censé veiller sur la fortune publique.

Il reste, ajoute Le Quotidien de l’Économie, que ladite Chambre est elle-même menacée d’asphyxie financière, son budget et ses effectifs n’ayant cessé de dégringoler au fil des ans.

Dans le registre nécrologique, InfoMatin se fait l’écho des deux jours de deuil national décidés par le président Biya en mémoire des 34 soldats du Bataillon d’intervention rapide (BIR) disparus le 16 juillet dernier au large de Debunsha (Sud-Ouest), lors du naufrage de leur bateau et alors qu’ils étaient en route pour la péninsule de Bakassi.

A la suite de cet accident, explique Cameroon Tribune (CT), le président de la République, Paul Biya, avait ordonné l’intensification des recherches, la mise en place d’une cellule de crise au ministère de la Défense pour coordonner les différentes opérations et d’une commission d’enquête.

Bizarrement, glose La Nouvelle Expression, le chef de l’État, chef suprême des armées, est aux abonnés absents lorsqu’il s’agit de rendre hommage à des soldats morts en mission.

CT, s’agissant de l’organisation la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football 2019, parle d’une mobilisation nationale depuis l’annonce du passage de 16 à 24 équipes, décidé par la Confédération africaine de football (CAF) il y a une semaine.

En quelques jours, affirme CT, le Cameroun a eu le temps de se réajuster pour pouvoir accueillir six poules désormais, au lieu des quatre initiales, un pays des champions d’Afrique en titre ayant choisi de relever le défi de l’organisation, question d’entrer dignement dans l’histoire comme premier pays à accueillir une CAN à 24.

Et c’est sans doute pour aplanir ce que d’aucuns avaient tôt fait de qualifier de divergences et de gros malentendus, suppute Le Jour, que Paul Biya a invité le président de la CAF, Ahmad Ahmad, à se rendre au Cameroun au cours du mois à venir.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 CAMEROUN
La crise diplomatique avec les USA en couverture des journaux camerounais Les derniers développements de la montée de tension avec l’exécutif américain, dont le chef de mission à Yaoundé a été convoqué au ministère des Relations extérieures pour avoir appelé le président Paul Biya à quitter le pouvoir, occupent le haut de l’affiche des journaux camerounais parus jeudi.
La politique fait de la résistance dans les quotidiens camerounais Comme la veille, les journaux camerounais parus mercredi continuent de se passionner pour la politique, au lendemain de la célébration de la Fête nationale du 20 mai, sur fond de crise anglophone et d’appel controversé des États-Unis au président Paul Biya à quitter le pouvoir, reléguant au second plan les sujets à caractère économique et social.
La politique fait les choux gras de la presse camerounaise Les journaux camerounais parus mardi, au lendemain d’une journée fériée et chômée sur toute l’étendue du territoire, se focalisent sur la célébration contrastée de la Fête de l’unité sur fond de crise anglophone, au cours de laquelle le président Paul Biya a sorti sa dernière limousine hors de prix, mais également sur l’appel des États-Unis au même chef de l’État à passer la main après 37 ans de règne.
Les périls sur l’unité nationale en couverture des journaux camerounais A deux jours de la célébration des 46 ans de l’Unité nationale, les journaux camerounais parus vendredi braquent leurs projecteurs sur les menaces sécessionnistes qui continuent de peser sur les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.
La presse camerounaise aux couleurs du «vivre-ensemble» A la veille de la célébration des 46 ans de l’unité nationale, et en pleine crise identitaire de la communauté anglophone d’où s’élèvent des revendications sécessionnistes, les journaux camerounais parus jeudi se focalisent sur la notion de «vivre-ensemble» censée recréer les liens de solidarité et ramener la paix.
Ambiance de malaise en couverture des journaux camerounais Les titres des journaux camerounais parus mercredi ne sont guère réjouissants, de l’économie à la politique en passant par la guerre contre l’islamisme ou l’activisme sécessionniste.
Economie et société en couverture des journaux camerounais A en croire les contenus des journaux camerounais parus mardi, les nouvelles ne sont pas reluisantes sur le front de l’économie au même moment où l’unité nationale, à la veille de la fête national de l’indépendance, reste sous la menace des troubles sécessionnistes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.
Politique et crise anglophone en couverture des journaux camerounais Les batailles d’appareil avant l’élection présidentielle et la crise sécessionniste qui ne faiblit pas dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest constituent l’essentiel des contenus des journaux camerounais parus lundi.
Les journaux camerounais à fond dans la politique Au lendemain de la fête de l’Ascension, les journaux camerounais parus vendredi se focalisent sur les faits politiques, notamment la crise anglophone, la célébration de la Fête nationale et la nouvelle bataille de positionnement entre des alliés du régime.
Religion, économie et politique en couverture des journaux camerounais De la religion au social en passant par l’économie et la politique, les journaux camerounais parus mercredi affichent un menu bigarré.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous