BETA
Recherche personnalisée
English
Jeudi, 22 Juin 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 5/16/2017 11:13:15 AM ]  APANEWS

Maroc - Societe

Economie et santé dominent la Une des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce mardi se focalisent sur divers sujets notamment le mémorandum de la Banque mondiale sur le Maroc, la situation du secteur de la santé et la politique fiscale du gouvernement.




+Le Matin+ rapporte que le Roi Mohammed VI a présidé, lundi à Rabat, la cérémonie de signature d’accords relatifs au projet du Gazoduc Nigéria-Maroc et à la coopération maroco-nigériane dans le domaine des engrais.

Au début de cette cérémonie, le ministre nigérian des Affaires étrangères, M. Geoffrey Onyeama, a rappelé la dernière visite du Souverain à Abuja lors de laquelle les deux pays avaient décidé d’aller de l’avant dans la coopération entre les deux pays pour qu’elle englobe différents domaines.

+L’Economiste+, qui aborde le mémorandum de la Banque mondiale sur le Maroc, indique que l’institution financière internationale a présenté ce qui sera sans doute une analyse de référence pour le développement du Maroc, notant que le rapport met l’absentéisme et la corruption comme des éléments majeurs de la déliquescence de la santé publique et de l’enseignement.

Il souligne que le travail de la Banque mondiale pose d’autres questions, sous forme de paradoxes qui concernent l’aspect économique et social au Maroc.

+Al Ittihad Al Ichtiraki+ commente la situation du secteur de la santé au Maroc. Le journal estime que les débats relatifs au secteur de la santé dans le cadre de l’examen du projet de loi de Finances 2017 au Parlement ont mis la lumière sur les dysfonctionnements au niveau des infrastructures, des ressources humaines et de la gestion.

Il relève que la santé est un secteur stratégique parce qu’il touche la vie des citoyens, estimant anormal que le budget qui lui est alloué ne dépasse pas 5,70% du budget général de l’Etat.

Il explique que le Maroc est parmi les pays qui dépensent le moins pour la santé de ses citoyens, soulignant qu’au cours des cinq dernières années, ce taux n’a pas dépassé 4,9%.

Pour ce qui est de l’élément humain, le journal fait savoir qu’il est de 1,51 médecin pour 1.000 habitants, loin des 4,45 médecins pour 1.000 habitants que préconise l’Organisation mondiale de la santé.

Selon lui, le système de santé connaît des dysfonctionnements profonds à cause de plusieurs contraintes et des besoins urgents en termes de soins des citoyens, appelant à mettre en place des politiques publiques adéquates pour mettre un terme à ces contraintes et améliorer l’accès de la population aux soins.


Sur le même registre, +Dernière Heure+ écrit que le mémorandum de la Banque mondiale sur le Maroc, intitulé « Le Maroc à l'horizon 2040 : Investir dans le capital immatériel pour accélérer l’émergence économique », propose une analyse exhaustive des performances économiques récentes du pays ainsi que des perspectives de croissance pour les vingt prochaines années.

Ce rapport propose une feuille de route pour définir les réformes susceptibles d’améliorer les indicateurs économiques et sociaux en une génération, indique le quotidien, citant un communiqué de la Banque mondiale.

+Al Akhbar+ commente la politique fiscale du gouvernement. Le journal estime que l’actuel gouvernement ne dispose pas d’une politique fiscale claire, notant que les partis politiques qui ont pris part aux dernières élections législatives ne disposent pas de propositions fiscales équitables et justes pour mettre fin au déficit budgétaire.

Selon lui, il n’existe pas de lien entre une politique fiscale et l’encouragement de l’investissement, car ce dernier se fait par le biais de la facilitation des procédures administratives et la levée des obstacles qui obstruent la réalisation des projets sur le terrain.

Au volet économique +Al Bayane+ relève que les réserves internationales nettes du Maroc se sont établies à 244,4 milliards de dirhams au 05 mai 2017, en croissance de 1,1% par rapport à la même période un an auparavant.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 
Les faits de société reprennent leur place dans les quotidiens sénégalais L’actualité relative aux faits de société, avec notamment l’inculpation de Kabirou Mbodj, PDG du groupe Wari, et l’audition du présumé terroriste, Abdou Aziz Ndiaye, est traitée en priorité par les quotidiens sénégalais reçus jeudi à APA.
Le report du référendum focalise l’attention des quotidiens maliens Les quotidiens maliens parus ce jeudi commentent abondamment la décision du conseil des ministres tenu hier mercredi de reporter le référendum de révision constitutionnelle, initialement prévue le 9 juillet prochain.
Divers sujets au menu des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè présentent, ce jeudi, des menus divers dominés, toutefois, par le football marqué par le transfert du gardien de but des Etalons et l’économie, avec l’adoption en Conseil des ministres, la veille, d’un programme d’urgence pour la région du Sahel du pays.
Economie et Coupe des confédérations en couverture des journaux camerounais La préparation du budget 2018 de l’État, mais également la rencontre de football du jour opposant les Lions indomptables à l’Australie, dans le cadre pour la Coupe des confédérations russe, occupent une place de choix dans les colonnes des journaux camerounais parus jeudi.
La presse congolaise présente un menu divers La presse congolaise de ce jeudi présente un menu varié allant du contrôle de la qualité des équipements terminaux importés en matière de communication électronique aux interrogations sur une éventuelle déstabilisation des élections du 16 juillet par les Ninjas dans le pool, en passant par la guéguerre au sein du clan Sassou-N’Guesso et le séjour au pays d’une délégation d’hommes d’affaires hongrois
L’adoption du Code de la presse fait les choux gras des quotidiens sénégalais L’adoption, hier, à l’unanimité par l’Assemblée nationale du nouveau Code la presse, alimente les quotidiens sénégalais parus mercredi.
Alternance 2020 et le procès de Gbagbo à la CPI font la Une des journaux ivoiriens Les journaux quotidiens ivoiriens, parus, mercredi, sur l’ensemble du territoire national offrent un menu essentiellement dominé par la politique nationale et la justice internationale avec la poursuite du débat sur l’alternance 2020 et le procès conjoint de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo et son ministre de la jeunesse Blé Goudé à la Cour pénale internationale (CPI).
Procès en diffamation du Sphinx et référendum en couverture des journaux maliens Le procès en diffamation que le député Karim Keita, député et fils du président de la République, a intenté au directeur de publication du journal le Sphinx, et dont le verdict a été prononcé la veille, fait ce mercredi la couverture principale des quotidiens qui n’oublient, toutefois, pas la controverse sur le projet de révision constitutionnelle.
Sankara, Assemblée nationale et examens scolaires au menu des quotidiens burkinabè Les journaux burkinabè de ce mercredi évoquent, comme principaux sujets, le démarrage de la session 2017 du Baccalauréat, l’ouverture de la session extraordinaire de l’Assemblée nationale, sans oublier de commenter les résultats de la contre-expertise sur les restes supposés du défunt président, le capitaine Thomas Sankara.
Politique, économie et éducation au menu des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce mercredi se focalisent sur nombre de sujets notamment, les relations Maroc-Angola, la corruption dans le secteur foncier, le paysage politique, la situation du secteur de l’éducation ainsi que l’activité économique nationale.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous