BETA
Recherche personnalisée
English
Dimanche, 27 Mai 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 5/11/2017 7:35:28 PM ]  APANEWS

Cameroun - Societe

Les journaux camerounais résolument en mode diversité

Financement du football professionnel et des infrastructures, mal-gouvernance et 45ème édition de la Fête nationale auront constitué l’essentiel du menu des journaux camerounais parus jeudi.


L’Essentiel salue le retour dans le sponsoring du championnat de football d’élite de l’opérateur Mobile Telecommunications Network (MTN), une compétition que le géant sud-africain du secteur avait abandonnée en 2013 pour des divergences avec les officiels du ballon rond du pays.

Avec une enveloppe de 1,5 milliard FCFA, l’hebdomadaire rappelle que cette somme représente la moitié du financement recherché par la Ligue de football professionnel (LFPC).

Une autre question de gros sous, rapportée par Le Quotidien de l’Économie, et le financement de l’autoroute devant relier Douala à Yaoundé, les métropoles économique et politique du pays.

Selon le journal, Exhimbank, confronté à toutes sortes de tracasseries administratives et qui avait accordé un prêt à un taux préférentiel d’un montant de 241,4 milliards FCFA à ce projet structurant, pour un coût total estimé à 284 milliards FCFA, vient de suspendre ses financements au moment même où l’entrepreneur China First Highway Engineering a, pour sa part, mis une bonne partie de ses ouvriers en congé technique.

Une autre tuile que risque le Cameroun, dans quelques jours et qui est rapportée par InfoMatin, c’est la plainte, pour déni de la chose jugée et excès de pouvoir, annoncée par un jeune homme d’affaires du pays contre le gouvernement devant le Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (Hcdh).

Résidant aux Etats-Unis, le plaignant, apprend-on, disposant d’un titre foncier vieux de plus de 30 ans, et donc légalement inattaquable, n’arrive pourtant pas, depuis 7 ans, à conduire son chantier à son terme dans la ville balnéaire de Kribi (Sud) du fait d’une «mafia» bien installée au ministère des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières.

«Le 20 mai nous parle » est le titre qui barre la Une du quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune au sujet de la célébration, samedi prochain, du 45ème anniversaire de l’État unitaire.

Et de préciser que les festivités de cette année se déroulent dans un contexte inédit avec, entre autres, la mise sur pied et l’entrée en service de la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme, la secte terroriste Boko-Haram continue de sévir par des incursions répétées dans la région de l’Extrême-Nord, la mise en œuvre du Plan d’urgence triennal pour l’accélération de la croissance et l’amélioration des conditions de vie des populations.

Placée sous le thème : «Armée et Nation, en parfaite synergie pour un Cameroun uni dans sa diversité, attaché aux idéaux de paix, de stabilité et de prospérité», et avant le clou de la célébration, le Musée national à Yaoundé abritera le «Village de l’unité et de l’intégration nationale», une innovation majeure qui permettra de promouvoir les valeurs de citoyenneté et de solidarité, à travers des échanges socio-éducatifs et des activités ludiques et culturelles.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 CAMEROUN
La crise diplomatique avec les USA en couverture des journaux camerounais Les derniers développements de la montée de tension avec l’exécutif américain, dont le chef de mission à Yaoundé a été convoqué au ministère des Relations extérieures pour avoir appelé le président Paul Biya à quitter le pouvoir, occupent le haut de l’affiche des journaux camerounais parus jeudi.
La politique fait de la résistance dans les quotidiens camerounais Comme la veille, les journaux camerounais parus mercredi continuent de se passionner pour la politique, au lendemain de la célébration de la Fête nationale du 20 mai, sur fond de crise anglophone et d’appel controversé des États-Unis au président Paul Biya à quitter le pouvoir, reléguant au second plan les sujets à caractère économique et social.
La politique fait les choux gras de la presse camerounaise Les journaux camerounais parus mardi, au lendemain d’une journée fériée et chômée sur toute l’étendue du territoire, se focalisent sur la célébration contrastée de la Fête de l’unité sur fond de crise anglophone, au cours de laquelle le président Paul Biya a sorti sa dernière limousine hors de prix, mais également sur l’appel des États-Unis au même chef de l’État à passer la main après 37 ans de règne.
Les périls sur l’unité nationale en couverture des journaux camerounais A deux jours de la célébration des 46 ans de l’Unité nationale, les journaux camerounais parus vendredi braquent leurs projecteurs sur les menaces sécessionnistes qui continuent de peser sur les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.
La presse camerounaise aux couleurs du «vivre-ensemble» A la veille de la célébration des 46 ans de l’unité nationale, et en pleine crise identitaire de la communauté anglophone d’où s’élèvent des revendications sécessionnistes, les journaux camerounais parus jeudi se focalisent sur la notion de «vivre-ensemble» censée recréer les liens de solidarité et ramener la paix.
Ambiance de malaise en couverture des journaux camerounais Les titres des journaux camerounais parus mercredi ne sont guère réjouissants, de l’économie à la politique en passant par la guerre contre l’islamisme ou l’activisme sécessionniste.
Economie et société en couverture des journaux camerounais A en croire les contenus des journaux camerounais parus mardi, les nouvelles ne sont pas reluisantes sur le front de l’économie au même moment où l’unité nationale, à la veille de la fête national de l’indépendance, reste sous la menace des troubles sécessionnistes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.
Politique et crise anglophone en couverture des journaux camerounais Les batailles d’appareil avant l’élection présidentielle et la crise sécessionniste qui ne faiblit pas dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest constituent l’essentiel des contenus des journaux camerounais parus lundi.
Les journaux camerounais à fond dans la politique Au lendemain de la fête de l’Ascension, les journaux camerounais parus vendredi se focalisent sur les faits politiques, notamment la crise anglophone, la célébration de la Fête nationale et la nouvelle bataille de positionnement entre des alliés du régime.
Religion, économie et politique en couverture des journaux camerounais De la religion au social en passant par l’économie et la politique, les journaux camerounais parus mercredi affichent un menu bigarré.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous