BETA
Recherche personnalisée
English
Mardi, 30 Mai 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 5/5/2017 8:14:25 PM ]  APANEWS

Cameroun - Societe

Economie, politique et crise anglophone en couverture des journaux camerounais

Une situation de l’économie en clair-obscur, les couacs du processus de décentralisation et les dernières nouvelles sur le front de la contestation anglophone figurent en bonne place au menu des journaux camerounais parus vendredi.


C’est le Quotidien de l’Économie qui tire la sonnette d’alarme quant à la baisse inquiétante du prix du cacao, aujourd’hui de l’ordre de 30 à 40% sur le marché international, au moment où le gouvernement donne deux à trois semaines à l’Office national du cacao et du café (ONCC) pour lui proposer des solutions urgentes de sortie de crise.

Après une remontée significative de la production, ainsi qu’une politique visant à booster le secteur, la cacaoculture du pays risque de nouveau, comme au milieu des années 80, de pâtir des aléas à elle imposés par la conjoncture mondiale.

On peut toutefois se consoler, selon le quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune, du bond significatif du taux de pénétration d’Internet dans le pays qui est passé de 11 à 21% en un an.

«Toutefois, si on se satisfait de cette évolution, qui place le Cameroun au-dessus de la moyenne africaine estimée à 18%, il est évident que la situation est perfectible et des efforts sont fournis dans ce sens par les pouvoirs publics.»

Le Jour, sur quatre colonnes à la Une, s’interroge sur les raisons du blocage de la décentralisation, un processus pourtant prévu dans la Constitution de 1996 et dont la marche est jonchée de moult obstacles.

Et Sans Détour de renchérir : après le Sénat il y a trois ans, et face aux revendications qui enflent autour de la concrétisation de la décentralisation, le chef de l’État pourrait prendre de court l’opinion en nommant les membres du Conseil constitutionnel, dans la perspective des échéances électorales de l’année prochaine.

«Paul Biya pourrait ainsi détourner l’attention de l’opinion publique des revendications qui enflent autour de la question anglophone, au sujet de l’accélération de la décentralisation à travers la mise en place des conseils régionaux et départementaux» au moment où, selon l’hebdomadaire, des batailles épiques secouent le sérail pour le poste de président de cette institution.

En attendant, conclut Mutations, Yaoundé, la capitale devenue «ville poubelle» parce que engluée dans des batailles de gestion entre des maires d’arrondissement élus et un tout-puissant délégué nommé par décret présidentiel, ploie sous les ordures du fait, justement, des atermoiements du pouvoir à mettre en œuvre un concept qu’il s’est librement donné.

«Nord-Ouest/Sud-Ouest : pourquoi les concessions de Biya n’apaisent-elles pas la crise anglophone ?» s’interroge gravement Émergence qui constate que le train de mesures prises par le pouvoir de Yaoundé ne rassure guère dans ces zones, habituées aux fausses promesses, aux faux-semblants et aux annonces mirifiques du pouvoir de Yaoundé.

Il y a pourtant comme une lueur d’apaisement, lui répond en écho InfoMatin qui annonce, après le raté du 3 mai, pour le 15 mai prochain le retour dans les prétoires des avocats de cette partie du pays, à l’origine, avec les enseignants, de la grogne sectorielle qui a fini par se muer en revendications de partition du pays.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 CAMEROUN
Accident ferroviaire, politique et économie en couverture des journaux camerounais Le rapport d’enquête sur la catastrophe ferroviaire ayant fait 79 morts et quelque 500 blessés le 21 octobre 2016 à Eséka, la veillée d’armes avant l’année électorale 2018 mais aussi la difficile situation économique des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) font l’essentiel des contenus des journaux camerounais parus lundi.
Les journaux camerounais toujours à fond sur le rapport de la catastrophe ferroviaire d’Eséka Les journaux camerounais parus vendredi, au lendemain d’un jour férié du fait de l’Ascension, sont amplement revenus sur les contours du rapport publié trois jours plus tôt par la présidence de la République et relatif à l’accident ferroviaire du 21 octobre 2016 à Eséka, qui a fait 79 morts et plus de 500 blessés.
Le rapport de l’accident ferroviaire d’Eséka en couverture des journaux camerounais La publication, hier, par la présidence de la République, du rapport d’enquête sur l’accident ferroviaire d’Eséka (Centre), le 21 octobre 2016 et qui avait fait 79 morts et plus de 500 blessés, a particulièrement retenu l’attention des journaux camerounais parus mercredi.
L’insécurité financière en couverture des journaux camerounais Les conclusions pessimistes, rendues la veille par le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) sur les économies de la sous-région, mais aussi d’autres préoccupations financières locales, trônent en bonne place en couverture des journaux camerounais parus mardi.
Économie et politique en couverture des journaux camerounais La remise en cause des projets économiques et sociaux gouvernementaux, dans le cadre du développement mais aussi les avancées politiques sur le front de la crise anglophone, préoccupent les journaux camerounais parus mercredi.
Le mal-être social en couverture des journaux camerounais Du malaise dans l’hôpital public à la session d’examens officiels sous haute tension dans la région du Nord-Ouest, les journaux camerounais parus mardi ont abondamment disserté sur des sujets à caractère social.
Vent de fronde en couverture des journaux camerounais Les journaux camerounais parus lundi se sont appesantis sur le front du boycott de la Fête nationale du 20 mai par plusieurs formations de l’opposition, les enjeux du prochain Conseil supérieur de la magistrature ainsi que le nouvel appel à la grève lancé par le syndicat des médecins du pays.
Les journaux camerounais résolument en mode diversité Financement du football professionnel et des infrastructures, mal-gouvernance et 45ème édition de la Fête nationale auront constitué l’essentiel du menu des journaux camerounais parus jeudi.
La diversité de rigueur en couverture des journaux camerounais De l’appel au boycott de la Fête nationale par le premier parti de l’opposition aux emplois jeunes en passant par l’insécurité et la crise anglophone, les sujets affichés par les journaux camerounais parus mercredi s’inscrivaient dans la diversité.
L’élection de Macron,le social et l’économie en couverture des journaux camerounais L’élection, la veille au soir d’Emmanuel Macro à la tête de la République française, mais aussi des sujets à caractère social et économique trônent en bonne place au menu des journaux camerounais parus lundi.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous