BETA
Recherche personnalisée
English
Mardi, 27 Juin 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 4/11/2017 10:50:44 AM ]  APANEWS

Cameroun - Societe

Les crises au sein du patronat et de la communauté anglophone préoccupent les journaux camerounais

Le départ surprise du président intérimaire du Groupement inter-patronal, mais aussi les soubresauts de la crise sociopolitique dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ont retenu l’attention de plusieurs journaux camerounais parus mardi.


«Le président du Gicam démissionne» ; «Coup de théâtre : démission du président du Gicam», titrent respectivement Le Jour et Le Quotidien de l’Économie (LQE).

La première publication citée explique que le Français Armel François a décidé de ne pas conduire son mandat d’intérimaire jusqu’à son terme en 2019 et que, dans une sorte de panique, les élections viennent d’être convoquées pour fin juin prochain.

Rien, aux yeux des observateurs, ne laissait présager une telle situation bien que, après le décès du titulaire André Fotso, le 2 août 2016, quelques remous s’étaient faits jour sur la suppléance au regard de la nationalité française du premier vice-président d’alors, analyse LQE.

Le secrétaire exécutif du mouvement, Alain Blaise Batongué, cité par le journal, a indiqué que Armel François avait du mal à concilier ses fonctions de directeur général de la société des Plantations du Haut Penja (PHP) et celles de premier dirigeant de la première organisation patronale du Cameroun.

«Les 69 jours qui séparent les membres du Gicam de l’élection du prochain président de leur organisation vont se transformer en campagne électorale ouverte et offensive.»

Chez Émergence, et sur un autre sujet, c’est la consternation : les avocats anglophones, en grève depuis novembre 2016 et qui avaient annoncé la reprise du travail pour fin mai prochain, viennent de rejeter l’annonce solennelle du bâtonnier sur le sujet. Selon les protestataires, ce dernier n’a jamais été mandaté pour défendre leurs intérêts, et sa posture est qualifiée de douteuse.

La crise anglophone préoccupe également InfoMatin, qui accuse l’Église catholique locale de faire le jeu des revendications sécessionnistes et de «prendre fait et cause pour la radicalisation».

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 CAMEROUN
Forte teneur d’économie en couverture des journaux camerounais Une forte teneur de sujets à caractère économique flottait dans les pages des journaux camerounais parus mardi, après un lundi férié consécutif à la fête de fin de Ramadan.
Economie et Coupe des confédérations en couverture des journaux camerounais La préparation du budget 2018 de l’État, mais également la rencontre de football du jour opposant les Lions indomptables à l’Australie, dans le cadre pour la Coupe des confédérations russe, occupent une place de choix dans les colonnes des journaux camerounais parus jeudi.
Économie et gouvernance en couverture des journaux camerounais Les questions d’économie, de gouvernance mais aussi de droits de l’homme s’affichent en couverture des journaux camerounais parus mercredi.
La diversité en couverture des journaux camerounais Mal-gouvernance, faits de société et politique constituent l’essentiel du menu des journaux camerounais parus mardi.
Vers la recapitalisation de MESSAPRESSE La recapitalisation de la Messagerie de presse (MESSAPRESSE), filiale camerounaise du groupe français Presstalis a été retenue comme solution pour sauver cette société de la banqueroute au terme d’une double assemblée générale ordinaire et extraordinaire tenue à Douala, a-t-on appris lundi de source interne à l’entreprise.
Vent de controverse en couverture des journaux camerounais Du versement de rançons par le régime et des sociétés privées à la secte islamiste Boko Haram en passant par la sortie médiatique du clergé catholique sur la mort de l’évêque de Bafia (Centre), les titres des journaux camerounais parus lundi se nourrissent de la controverse ambiante.
La sortie musclée de l’Église catholique sur la mort d’un évêque enflamme la presse camerounaise Les journaux camerounais parus jeudi se sont penchés sur le dernier communiqué de la Conférence épiscopale nationale (CENC), au sujet de la disparition mystérieuse de l’évêque de Bafia (Centre), Jean Marie Benoît Bala, dont le corps a été repêché le 2 juin dernier dans les eaux de la Sanaga, à une centaine de kilomètres de la capitale, Yaoundé après trois jours de disparition.
La diversité s’impose en couverture des journaux camerounais Politique, examens sous tension en zones anglophones et autres sujets à caractère socio-économique constituaient le menu des journaux camerounais parus mardi.
Un taux de couverture de 221% enregistré lors d’une émission de bons du Trésor Un taux de couverture de l’ordre de 221% a été enregistré au cours d’une émission de bons du Trésor assimilables (BTA) d’un montant de 5 milliards FCFA, effectuée le 7 juin dernier par l’État camerounais sur le marché de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), selon un communiqué publié mardi parle ministère des Finances.
Les «affaires» au menu des journaux camerounais Le sort de l’équipe managériale de la société de transport ferroviaire, débarquée de ses fonctions en fin de semaine dernière mais également la situation judiciaire de certains autres membres du gouvernement et dirigeants, a préoccupé les journaux camerounais parus lundi.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous