BETA
Recherche personnalisée
English
Lundi, 25 Septembre 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 3/28/2017 12:04:41 PM ]  APANEWS

Bénin - Societe

La démission du ministre de la Défense et la révision de la constitution à la une des quotidiens béninois

La démission du ministre de la Défense de Patrice Talon et la marche des magistrats contre la révision de la constitution font la une de tous les quotidiens béninois parus ce mardi qui spéculent sur les raisons du départ de ce ministre parmi les premiers soutiens du candidat Patrice Talon devenu chef d’Etat le 6 avril dernier.


« Candide Azannaï claque la porte », titre sans commentaire le quotidien du service public La Nation.

« Tension au sommet de l’Etat : Enfin Azannaï quitte le gouvernement », lit-on à la Une de Matin Libre.

En pleine période de révision : Azannaï lâche Talon ! s’exclame La Nouvelle Tribune qui salue cet acte de bravoure et ressasse les causes et les conséquences d’une démission qui va secouer la République.

« Candide Azanaï quitte le gouvernement » se contente d’écrire Le Progrès quand La Priorité se demande si le ministre démissionnaire est « un ami ou un traitre ».

« Séisme de magnitude 10 sur l’échelle de la Rupture », ironise First Infos qui conclut qu’à travers cet acte Talon est démystifié et ébranlé, le régime vacille dangereusement.

« Gouvernance au Bénin : Les raisons du départ de Azannaï », explique Fraternité.

Selon les sources créditées par le quotidien, la crise couvait au sommet de l’Etat. Le désormais ex-ministre de la Défense s’était régulièrement plaint d’un trio composé du Garde des sceaux, du ministre des Affaires étrangères et de celui de l’Economie et des finances.

Parlant de révélations, Fraternité poursuit pour dire qu’aux trois ministres, il était fait grief que toutes les idées ou propositions venant du chef de l’Etat trouvaient de manière presque mécanique grâce à leurs yeux. Toute chose qui apparaissait, aux yeux du ministre démissionnaire comme une sorte d’opportunisme dont le seul dessein est de plaire à tous les coups au chef de l’Etat, détaille longuement Fraternité.

« Au sujet de l’opération de libération des espaces publics, une vive altercation avait éclaté entre le ministre Azannaï et son collègue de la justice. Altercation à la suite de laquelle l’homme avait pris ses distances pendant deux semaines », révèle le même quotidien.

La pomme de discorde, cette fois-ci est relative, selon Fraternité, au projet de révision de la constitution. Candide Azannaï tiendrait un groupe de ministres pour responsables des difficultés actuelles du gouvernement à ce sujet.

A l’interne, il ne finissait pas de s’étonner de sa mise en quarantaine tout le long du processus d’élaboration du projet de révision, renchérit le journal.

La goutte d’eau qui finira par faire déborder le vase semble dire le journal, le rappel à l’ordre que lui avait servi le chef de l’Etat au sujet des déclarations à la limite tendancieuses faites par l’honorable député Mitokpè, réputé fidèle au ministre.

Et le Matinal de rassurer que Talon reste serein malgré la démission de Candide Azannaï, le journal annonçant l’imminence d’un remaniement ministériel.

« Les magistrats marchent sur le parlement », écrit en manchette la Nation.

« Marche contre la révision de la constitution : les magistrats font le plein dans les rues de Porto-Novo », note Matin Libre.

« Les magistrats exigent le retrait du projet de révision de la constitution », rappelle pour sa part La Nouvelle tribune lorsque Matin Libre annonce que Sébastien Ajavon parle cette semaine ».

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 BÉNIN
La révision de la constitution s’impose dans les quotidiens béninois Les sujets politiques, notamment le projet de révision de la constitution, se taillent la part du lion dans les colonnes des quotidiens béninois parus ce mercredi avec une batterie de réactions, dénonciations et coup de gueule et soutiens d’acteurs politiques majeurs contre le projet de révision de la constitution, objet de travaux de la Commission des lois de l’Assemblée nationale.
La démission du ministre de la Défense et la révision de la constitution à la une des quotidiens béninois La démission du ministre de la Défense de Patrice Talon et la marche des magistrats contre la révision de la constitution font la une de tous les quotidiens béninois parus ce mardi qui spéculent sur les raisons du départ de ce ministre parmi les premiers soutiens du candidat Patrice Talon devenu chef d’Etat le 6 avril dernier.
Les quotidiens béninois à fond sur la révision de la Constitution Le débat sur le projet de réforme constitutionnelle enflamme les colonnes des quotidiens béninois qui relaient à fond les prises de positions et regards croisés des acteurs politiques et techniciens du droit.
La révision de la Constitution à la une des quotidiens béninois Restés jusque-là inconnus du grand public, les principaux aménagements constitutionnels contenus dans le projet de loi portant révision de la constitution du 11 décembre 1990 font débat dans les quotidiens béninois qui révèlent sommairement quelques points du texte de loi que le gouvernement Talon veut soumettre aux députés.
Religion, politique et grève à la une des quotidiens béninois L’interdiction faite par le pouvoir aux communautés religieuses d’occuper les voies et espaces publics pour diverses manifestations continue d’alimenter le sensible débat religieux relayé à fond par les quotidiens de ce mardi qui abordent par ailleurs, les questions de la mise en œuvre du programme d’actions du gouvernement Talon et les mouvements de grève en cours dans le secteur des enseignements maternel et primaire.
Religion, armée et blanchiment d’argent en vedette dans les quotidiens béninois L’interdiction faite par le préfet du Littoral aux fidèles musulmans de tenir les prières dans les rues et le fumant débat religieux qui s’en est suivi ainsi que la question d’agents fictifs au sein de l’armée et de blanchiment d’argent alimentent les colonnes des quotidiens béninois de ce lundi.
Opérations de déguerpissement et sanction de douaniers au menu des quotidiens béninois L’opération de déguerpissement des espaces publics, la mise aux arrêts de rigueur de douaniers corrompus ainsi que les grandes décisions issues du conclave gouvernemental de mercredi font le menu des quotidiens béninois parus ce jeudi dans les kiosques.
Diplomatie et trafic de drogue à la une des quotidiens béninois En plus de la question de trafic de drogue qui a connu une petite évolution avec des arrestations, la visite du chef de l’Etat dans les pays du Golfe et sa participation au quatrième sommet arabo-africain font jaser les quotidiens qui évoquent de façon unanime des retombées issues de ce périple du président Talon.
Grève, trafic de drogue et insécurité à la une des quotidiens béninois La presse béninoise, dans un menu riche et varié, aborde ce mardi, la grève dans l’administration judiciaire, l’insécurité en vogue dans le département de la Donga et une prise de drogue au port de Cotonou.
La sécurisation des aéroports nationaux au menu des journaux béninois Les journaux parus ce lundi au Bénin, sans toutefois occulter les autres sujets de l’actualité, ont fait la part belle à la polémique suscitée par la désignation par le gouvernement de la société Morpho Dys pour la sécurisation des aéroports du pays.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous