BETA
Recherche personnalisée
English
Vendredi, 23 Juin 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 3/16/2017 10:38:11 PM ]  APANEWS

Mali - Societe

L’affaire de mœurs à l’Assemblée nationale la Une

La presse malienne de ce jeudi s’intéresse principalement au volet judiciaire de l’affaire de mœurs dans laquelle est cité le président de l’Assemblée nationale, Issiaka Sidibé.


Le volet judiciaire commencé hier mercredi au tribunal de 1ère instance de la Commune I de Bamako. L’actualité c’est aussi la situation sécuritaire dans le pays.

Un petit rappel s’impose d’entrée de jeu. Le journal le Figaro du Mali dans son 12ème numéro paru le 7 février dernier, a écrit : « Le président de l’Assemblée nationale s’est fait surprendre en flagrant délit d’adultère dans son bureau avec sa secrétaire. »

Suite à cela, l’Assemblée nationale, son président et ladite secrétaire ont porté plainte « pour diffamation présumé » contre le directeur de publication du journal, Amy Baba Cissé (ABC).

C’est la première audience de cette citation directe à comparaître du confrère communément appelé ABC, qui s’est tenue hier mercredi. L’affaire avait créé l’émoi à l’Assemblée nationale et continue de susciter beaucoup de débats au sein de la population.

La photo du président de l’Assemblée nationale, Issiaka Sidibé, écharpe bien enfilée, barre la Une de Info-Matin, quotidien privé, réputé proche du parti au pouvoir. A côté de l’image, le confrère écrit : « le procès a été renvoyé au 22 mars prochain. »

Le quotidien gouvernemental L’Essor qui a aussi suivi l’audience, indique qu’aussitôt ouvert, le procès en diffamation a été renvoyé. Et pour cause : il a été demandé aux trois plaignants de payer, au plus tard le 21 mars, la somme de 3 millions 200 000 FCFA.

Soit : « 2 millions payés par l’Assemblée nationale, 1 million par son président Issiaka Sidibé et 200 000 FCFA par la secrétaire, » lit-on dans le journal.

Ce paiement fait partie de la procédure de citation directe à comparaitre et servira à couvrir les dépenses du procès, nous indique le confrère. En clair ce n’est qu’après le paiement du montant que l’audience reprendra le 22 mars.

Le Républicain, un autre quotidien qui a suivi l’audience, a porté son regard sur le fait que « peu de responsables de presse étaient visibles sur les lieux. »

Le président de l’Assemblée lui-même était absent, représenté par ses avocats. Les deux parties se disent confiants pour le procès.

« Les plaignants sont déterminés à ce que la procédure aille jusqu’à son terme afin que la vérité éclate au grand jour », écrit Info-Matin.

« Je suis serein et je fais confiance à la justice de mon pays », dixit ABC dans les colonnes de L’Essor.

Sur la situation sécuritaire, l’Indépendant nous informe que l’opération Barkhane a tué « plusieurs personnes et interpellé 7 autres dans un raid contre un convoi de présumés terroristes près de Taoudénit dans le Nord. »

Dans le même cadre, le quotidien Les Echos nous apprend que « 4 présumés djihadistes ont étés arrêtés à Djenné dans le centre du pays, après y avoir semé la terreur ».

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 MALI
Les quotidiens maliens traitent de politique et de la crise dans le Nord L’actualité politique avec le report du référendum constitutionnel, et la crise qui continue de secouer le Nord Mali, occupent la Une des quotidiens parus vendredi.
Le report du référendum focalise l’attention des quotidiens maliens Les quotidiens maliens parus ce jeudi commentent abondamment la décision du conseil des ministres tenu hier mercredi de reporter le référendum de révision constitutionnelle, initialement prévue le 9 juillet prochain.
Procès en diffamation du Sphinx et référendum en couverture des journaux maliens Le procès en diffamation que le député Karim Keita, député et fils du président de la République, a intenté au directeur de publication du journal le Sphinx, et dont le verdict a été prononcé la veille, fait ce mercredi la couverture principale des quotidiens qui n’oublient, toutefois, pas la controverse sur le projet de révision constitutionnelle.
Les journaux maliens à fond sur l’attaque terroriste de dimanche à Bamako Les quotidiens maliens parus ce mardi reviennent largement sur l’attaque terroriste qui a visé le campement Kangaba à la périphérie de Bamako dimanche dernier, mais ils n’oublient pas de s’intéresser aux affrontements intercommunautaires dans la région de Mopti, au centre du Mali.
Le premier ministre et la contestation contre la révision constitutionnelle à la Une des journaux maliens Les quotidiens maliens de ce vendredi sont revenus largement sur le vote, par les députés, de la déclaration de politique générale du premier ministre Abdoulaye Idrissa Maiga de même qu’à la vague de contestations contre le référendum de révision constitutionnelle prévu le 9 juillet prochain.
Le procès du journal le Sphinx à la une des quotidiens Les quotidiens maliens parus ce jeudi font la part belle au procès en diffamation que Karim Keita, député à l’assemblée nationale et fils du président de la république, a intenté à l’hebdomadaire le Sphinx dont Adama Dramé est le directeur de publication.
le premier ministre Abdoulaye Idrissa Maiga en vedette dans les journaux Le premier ministre Abdoulaye Idrissa Maiga, dont la déclaration de politique générale a été présentée lundi aux députés, est à la une de la plupart des journaux parus ce mardi.
Les protestations contre la révision constitution toujours à la Une des journaux Les journaux maliens de lundi s’intéressent aux différentes manifestations contre le projet de révision constitutionnelle dont le référendum est prévu le 9 juillet prochain.
La manifestation contre la révision constitutionnelle à la une des journaux maliens Les journaux maliens parus vendredi reviennent largement sur la manifestation organisée la veille contre la révision constitutionnelle dont le référendum est prévu le 9 juillet prochain.
Le général Didier Dacko en vedette dans la presse malienne La nomination, mercredi lors du conseil des ministres, du général de division et chef d’Etat-major des armées maliennes, Didier Dacko, comme commandant de la future force conjointe du G5 sahel a été unanimement saluée par les journaux du Mali qui s’intéressent également à la situation sécuritaire du pays.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous