BETA
Recherche personnalisée
English
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 3/11/2017 11:37:26 AM ]  APANEWS

Maroc - Societe

L’actualité politique règne sans partage à la Une des quotidiens et hebdomadaires marocains

Les quotidiens et hebdomadaires parus ce samedi s’intéressent à divers sujets notamment la question de l'intégrité territoriale, le rôle de la femme sur la scène politique et la formation du nouveau gouvernement.


+Al Ittihad Al Ichtiraki+ souligne la coïncidence entre le fait relayé dans les cercles diplomatiques internationaux au sujet de la démission de l'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU et les visites de travail que mènent les responsables marocains pour examiner les perspectives d'évolution du projet de développement que le Maroc a choisi pour ses provinces du Sud.

Pour le journal, il n'est pas inutile que les responsables marocains tiennent des réunions à Laâyoune et Dakhla pour plancher sur l'état d'exécution des obligations énoncées dans le cadre de ce nouveau modèle de développent des provinces du Sud, évaluer les réalisations et arrêter les mesures susceptibles d'atteindre les objectifs escomptés.

Le suivi du rythme de la mise en œuvre des projets que comporte ce modèle, que SM le Roi Mohammed VI avait lancé dans la ville de Laâyoune, révèle la volonté marocaine de renforcer le développement, centré sur l'homme marocain au Sahara, note-t-il.

Dans le même sillage, +Maroc Hebdo+ indique que "c'est avec un nouvel état d'esprit "que le Maroc compte apporter son concours à la haute instance onusienne, faisant savoir que « cette disposition, marquée du sceau de la bonne foi, du réalisme et de la recherche d'un compromis, n'a pas été payée de retour du côté des responsables onusiens ».

« Ainsi, avec Ban Ki-moon, les relations étaient passablement heurtées tout au long de son double mandat de huit ans (2008-2016). Avec Christopher Ross, les rapports étaient pratiquement de même facture et ils ne se sont pas améliorés, tant s'en faut. C'est qu'on savait, dès sa nomination en octobre 2008, qu'il avait de fortes inclinations avec Alger et les séparatistes », écrit-il.

+Challenge+ relève de son côté que Christopher Ross aurait finalement compris qu'"il n'est pas fait pour jouer un rôle historique dans la recherché d'une solution politique au conflit qui oppose le Maroc à l'Algérie".

Ayant longtemps suivi à la lettre les recommandations de ses amis avec un esprit façonné à la "Mouradia", le dorénavant ancien émissaire du secrétaire général de l'ONU au Sahara « a pris la voie qu'il devait, logiquement prendre, il y a longtemps ». « L'objectivité et l'impartialité conjuguées avec une culture profonde historique et diplomatique ont manqué à "Son Excellence », a-t-il jugé.

Évoquant le rôle de la femme sur la scène politique, +Finances News Hebdo+ se demande si un jour une femme pouvait devenir chef de gouvernement au Maroc.

« Un jour ou l'autre, le Maroc moderne, tel que le construit avec maestria le Souverain, va s'affranchir de ces clichés rétrogrades et machistes et permettre aux femmes de jouer un rôle autrement plus important dans la scène politique », écrit l'hebdomadaire.

« A la réflexion, le pays en a réellement besoin. Oui, il faut enfin une femme pour diriger ce pays", souligne-t-il.

Dans le même ordre d'idées, la +Vie Eco+ indique que même si elle est nettement plus instruite, plus libérée, plus autonome, la femme « est encore loin de faire jeu égal avec l'homme. Face à un banquier, par exemple, une femme chef d'entreprise a beaucoup plus de mal à convaincre et à obtenir du financement qu'un homme ».

« Cela n'est pas le propre du Maroc. Dans les pays émergents, il a été démontré que les entreprises créées et dirigées par des femmes ont des besoins en financement de quelque 320 milliards de dollars qu'elles n'arrivent pas à emprunter auprès des banques traditionnelles », estime la publication, appelant les femmes à « se libérer elles-mêmes de l'auto censure culturelle ».

+L'Observateur du Maroc et d'Afrique+ revient sur le développement du Continent. L'hebdomadaire souligne que l'Afrique offre une véritable opportunité de croissance pour l'économie mondiale, précisant que le développement du continent « résoudrait une série de problèmes, dont les flux migratoires qui mettent à mal les relations internationales ».

« L'Afrique, tout en cherchant des partenariats diversifiés doit d'abord compter sur elle-même. Même si la pure logique économique, le fameux win-win voudrait que les investisseurs étrangers y affluent en masse », note-t-il.


+Assabah+ revient sur le blocage de la formation du nouveau gouvernement. Le quotidien estime que « les repères du chemin menant au gouvernement ont été perdus » de vue à cause des accusations échangées sur le responsable du blocage des négociations, reprochant au chef de gouvernement de ne pas avoir « saisi la nature de la tâche dont il est en charge en tant que chef de l’Exécutif ».

Selon lui, le chef du gouvernement « s'est noyé dans le miel des résultats du 7 octobre » en oubliant que sa nomination « n'est que la moitié du pont qui mène au pouvoir », puisqu'il doit « ajouter un autre succès à celui des urnes, à savoir la formation d'une nouvelle majorité et la constitution d'un gouvernement ».

Pire, au lieu d'apporter son concours à son secrétaire général dans sa mission à la fois constitutionnelle et politique, le PJD l'a condamné à l'isolement, notamment après qu'il a commencé à « distribuer les accusations de la trahison sur la plupart des candidats au prochain gouvernement », relève-t-il, soulignant que « l'intérêt de la nation dans cette conjoncture réside dans l'unité de son front intérieur ».

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 MAROC
La presse marocaine fustige les déclarations du ministre AE algérien à l’encontre du Maroc « La diplomatie de la haine », « Mafias algériens », « Allégations rancunières »,… des titres qui ne visent qu’un seul but : dénoncer vigoureusement les propos « immoraux » et « belliqueux » tenus par un ministre algérien à l’encontre du Maroc.
Diversité de sujets à la Une des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce samedi se focalisent sur la politique de la jeunesse, la problématique du déficit en eau, les conséquences de la hausse de la TVA, et le match qui opposera le WAC à l’USMA pour le compte de la demi-finale de la Ligue des Champions africaine.
Economie, politique et sport meublent la Une des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce vendredi se focalisent sur nombre de sujets dont la situation paradoxale des entreprises publiques, le prochain Sommet UA-UE à Abidjan, la situation du secteur des volailles, l’ouverture d’un bureau de l’Agence de coopération et de développement turque et le match choc entre la Côte d’Ivoire et le Maroc comptant pour le Mondial-2018.
L'actualité politique à la Une des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce jeudi consacrent des commentaires à la question de l’intégrité territoriale du Royaume et l’action du gouvernement.
Politique et économie au menu des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce mercredi consacrent de larges commentaires à l'absentéisme des professeurs, la scène partisane, le secteur avicole et à la crise hydrique.
Divers sujets à la Une des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce mardi se focalisent sur nombre de sujets notamment le modèle de développement dont a besoin le Maroc, la situation du parti de l’Istiqlal après son dernier congrès national et l’élection du directeur général de l’Unesco.
La presse marocaine décrypte le discours royal prononcé devant le parlement Les quotidiens marocains parus consacrent de larges analyses au discours que le Roi Mohammed VI a prononcé vendredi devant les membres des deux Chambres du Parlement à l’occasion de l’ouverture de la session parlementaire.
Divers sujets au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains Les quotidiens et hebdomadaires marocains parus ce samedi consacrent de larges commentaires aux propos hostiles d’un ministre belge sur le Maroc, aux relations maroco-russes, au paysage politique national, à l’état du secteur de l’industrie et à la problématique de la raréfaction des ressources en eau.
Politique et sport s’imposent à la Une des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce vendredi consacrent de larges de commentaires à la question de l’intégrité territoriale du Royaume, les enjeux de la nouvelle année législative, la politique du logement et la rencontre Maroc-Côte d’Ivoire comptant pour les éliminatoires du Mondial Russie-2018.
Politique, économie et sport dominent la Une des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce jeudi se concentrent sur nombre de sujets notamment le soutien des pays du Golfe à la marocanité du Sahara, la visite du Premier ministre russe au Maroc, la croissance du secteur de l’industrie manufacturière et l’athlétisme en Afrique.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous