BETA
Recherche personnalisée
English
Dimanche, 23 Avril 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 3/7/2017 11:15:48 AM ]  APANEWS

Mali - Societe

Le processus de paix et ses ratés en vedette dans la presse malienne

Les journaux parus ce mardi au Mali sont largement revenus sur le report de l’installation des autorités intérimaires qui était prévue la veille à Tombouctou et Taoudéni.


Le Congrès pour la justice dans l’Azawad (CJA) exige sa part de gâteau, note le Combat qui explique qu’avec les coups de feu ayant retenti hier matin à Tombouctou, la délégation officielle a renoncé à son plan de vol et est restée à Bamako.

Sous le titre ‘’Le jeu et l’enjeu de Tombouctou’’, le quotidien Info-Matin explique que le blocage est dû ‘’ à l’instinct alimentaire des contestataires.’’ Le journal craint que cette situation ne donne des idées à d’autre groupes, y compris à Gao, Menaka et Kidal où ‘’la situation ne tient qu’à un fil.’’

En manchette, le quotidien les Echos affiche : ‘’sur les autorités intérimaires, majorité et opposition fuient le débats.’’ En clair, le journal rappelle le faux bon de la classe politique, malgré une invitation à elle dument adressée, pour le débat organisé par le collectif ‘’Plus Jamais çà’’ samedi dernier à la maison des jeunes de Bamako.

Le président du collectif est remonté contre cette bouderie. ‘’Les débats étaient de qualité’’, dit le confrère.

L’indépendant s’intéresse aux conséquences des attaques contre l’armée et des conflits intercommunautaires dans le delta central, comprenez une partie des régions de Ségou et de Mopti situées le long du fleuve Niger.

Le journal croit savoir que l’insécurité permanente a valu ‘’le gel des marchés de 400 milliards de FCFA dans la zone de l’office du Niger’’, un des poumons économiques du Mali.

Le journal estime que jusque-là les effets de la crise sécuritaire étaient ‘’amoindris grâce aux performances enregistrées dans le domaine de l’agriculture.’’ Mais cette situation semble changer, et le confrère d’ajouter que la route Niono-Gomacoura-Tombouctou, que l’Union européenne veut faire construire pour désenclaver une bonne partie du centre et du nord du pays, tarde à voir le jour à cause de l’insécurité.

Sous ce titre : ‘’Le Mali trime, les dirigeants trinquent,’’ l’indépendant explique que dans un contexte de d’insécurité galopante dans le nord et le centre, de marasme économique et de paupérisation, ‘’Ibrahim Boubacar Keita aurait laissé une bande d’affairistes faire main basse sur l’argent des contribuables maliens,’’. Il s’agit de propos d’un syndicaliste repris par le journal.

Le quotidien le Républicain parle de la grève de 72 heures des écoles privées du Mali à partir de ce mardi.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 MALI
L’expulsion des mauvais payeurs des logements sociaux à la une de la presse malienne L’expulsion, la veille, des mauvais payeurs des logements sociaux fait ce vendredi la une des quotidiens maliens qui s’intéressent également à la mise en place effective des autorités intérimaires de Taoudéni et Tombouctou.
Divers sujets au menu des journaux maliens Les quotidiens maliens parus ce jeudi traitent de divers sujets allant de la politique à la sécurité en passant le front social.
L’attaque contre l’armée malienne toujours à la Une Les quotidiens maliens parus ce mercredi s’intéressent principalement à l’attaque, mardi, contre l’armée malienne à Gourma-Rharouss dans le nord du pays.
Le front social à la une des journaux maliens Le front social revient à la une des quotidiens parus ce lundi à la faveur de la levée par les médecins de leur mot d’ordre de grève illimitée là où les enseignants du supérieur persistent dans leur boycott du travail déclenché depuis le 4 avril dernier.
Le processus de paix et les réactions après la formation du nouvel exécutif alimentent les journaux maliens Les quotidiens maliens parus vendredi s’intéressent au processus de paix en cours dans le pays et les différentes réactions suscitées par la formation, cette semaine, du nouveau gouvernement.
L’ultimatum des centrales syndicales au gouvernement à la Une La presse malienne de ce jeudi s’intéresse au front social en ébullition au Mali et en particulier à l’ultimatum d’une semaine que l’Union des travailleurs du Mali (UNTM) et la centrale syndicale des travailleurs du Mali ont lancé aux autorités.
Une diversifiée dans les quotidiens maliens L’attente d’un nouveau gouvernement 72 heures après la nomination d’Abdoulaye Idrissa Maiga comme nouveau Premier ministre, occupe la Une des quotidiens maliens de ce mardi.
La nomination du premier ministre Abdoulaye Idrissa Maiga à la Une Tous les quotidiens maliens parus ce lundi évoquent la nomination, samedi, de Abdoulaye Idrissa Maiga comme nouveau premier ministre en remplacement de Modibo Keita.
Sécurité et politique en vedette dans les journaux maliens La situation sécuritaire nationale ainsi que le très attendu remaniement ministériel sont en tête d’affiche dans les colonnes des quotidiens maliens de ce vendredi.
Menu diversifié dans la presse malienne Le front social, la condamnation du directeur de publication de l’hebdomadaire ‘’le Figaro du Mali’’ pour diffamation à l’endroit du président de l’assemblée nationale ainsi que divers autres sujets sont abordés par la presse malienne parue ce jeudi.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous