BETA
Recherche personnalisée
English
Vendredi, 24 Mars 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 3/7/2017 11:15:48 AM ]  APANEWS

Mali - Societe

Le processus de paix et ses ratés en vedette dans la presse malienne

Les journaux parus ce mardi au Mali sont largement revenus sur le report de l’installation des autorités intérimaires qui était prévue la veille à Tombouctou et Taoudéni.


Le Congrès pour la justice dans l’Azawad (CJA) exige sa part de gâteau, note le Combat qui explique qu’avec les coups de feu ayant retenti hier matin à Tombouctou, la délégation officielle a renoncé à son plan de vol et est restée à Bamako.

Sous le titre ‘’Le jeu et l’enjeu de Tombouctou’’, le quotidien Info-Matin explique que le blocage est dû ‘’ à l’instinct alimentaire des contestataires.’’ Le journal craint que cette situation ne donne des idées à d’autre groupes, y compris à Gao, Menaka et Kidal où ‘’la situation ne tient qu’à un fil.’’

En manchette, le quotidien les Echos affiche : ‘’sur les autorités intérimaires, majorité et opposition fuient le débats.’’ En clair, le journal rappelle le faux bon de la classe politique, malgré une invitation à elle dument adressée, pour le débat organisé par le collectif ‘’Plus Jamais çà’’ samedi dernier à la maison des jeunes de Bamako.

Le président du collectif est remonté contre cette bouderie. ‘’Les débats étaient de qualité’’, dit le confrère.

L’indépendant s’intéresse aux conséquences des attaques contre l’armée et des conflits intercommunautaires dans le delta central, comprenez une partie des régions de Ségou et de Mopti situées le long du fleuve Niger.

Le journal croit savoir que l’insécurité permanente a valu ‘’le gel des marchés de 400 milliards de FCFA dans la zone de l’office du Niger’’, un des poumons économiques du Mali.

Le journal estime que jusque-là les effets de la crise sécuritaire étaient ‘’amoindris grâce aux performances enregistrées dans le domaine de l’agriculture.’’ Mais cette situation semble changer, et le confrère d’ajouter que la route Niono-Gomacoura-Tombouctou, que l’Union européenne veut faire construire pour désenclaver une bonne partie du centre et du nord du pays, tarde à voir le jour à cause de l’insécurité.

Sous ce titre : ‘’Le Mali trime, les dirigeants trinquent,’’ l’indépendant explique que dans un contexte de d’insécurité galopante dans le nord et le centre, de marasme économique et de paupérisation, ‘’Ibrahim Boubacar Keita aurait laissé une bande d’affairistes faire main basse sur l’argent des contribuables maliens,’’. Il s’agit de propos d’un syndicaliste repris par le journal.

Le quotidien le Républicain parle de la grève de 72 heures des écoles privées du Mali à partir de ce mardi.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 MALI
La bonne gouvernance en vedette dans les journaux maliens Les journaux maliens parus ce vendredi s’intéressent particulièrement à l’opération ‘’main propre’’ initiée par le ministre des Finances et de l’Economie et qui s’est soldée déjà par le limogeage de beaucoup de directeurs des finances et du matériel (DFM).
Processus de paix et histoire de mœurs à la une des journaux maliens Les journaux maliens de ce mercredi parlent notamment du processus de paix en cours dans le pays et du procès d’une histoire de mœurs dans laquelle est cité le président de l’assemblée nationale, Issiaka Sidibé.
L’anniversaire du coup d’Etat de 2012 en tête d’affiche La presse malienne de ce mercredi traite en priorité du 5ème anniversaire du coup d’Etat du capitaine Amadou Haya Sanogo et compagnie.
La Conférence d’entente nationale sujet-phare de la presse malienne Comme c’est le cas depuis l’annonce de son ouverture le 27 mars prochain, la Conférence d’entente nationale est toujours ce mardi un sujet de grand intérêt pour la presse malienne qui n’oublie pas l’assassinat d’un chef militaire du MNLA.
la conférence d’entente nationale à la Une des journaux Les journaux maliens de ce lundi reviennent sur la Conférence d’entente nationale dont la date a été fixée vendredi dernier, en conseil des ministres extraordinaire, pour se dérouler dans la période du 27 mars au 2 avril.
le projet de révision constitutionnelle domine les débats dans la presse Les journaux parus ce vendredi au Mali évoquent essentiellement le projet de loi portant révision de la constitution de 1992, examiné vendredi 10 février en conseil des ministres extraordinaire et déposé sur la table l’Assemblée nationale dont une session extraordinaire en cours devra examiner et adopter le projet de loi.
L’affaire de mœurs à l’Assemblée nationale la Une La presse malienne de ce jeudi s’intéresse principalement au volet judiciaire de l’affaire de mœurs dans laquelle est cité le président de l’Assemblée nationale, Issiaka Sidibé.
La crise du foot et des sujets divers se côtoient dans les colonnes des journaux Les quotidiens maliens de ce mercredi s’intéressent essentiellement à la crise qui mine le football du pays, au front social marqué par plusieurs grèves et la coupure de l’électricité à l’Assemblée nationale pour non-paiement de factures.
La nouvelle attaque contre l’armée malienne dans le nord à la Une Les quotidien maliens parus ce mardi traitent de l’attaque contre l’armée, lundi dans le nord du pays, faisant au moins deux soldats tués, et abordent aussi le front social en « ébullition».
La révision constitutionnelle, sujet phare dans la presse La plupart des quotidiens parus ce lundi ont évoqué le projet de révision de la constitution malienne pour lequel l’Assemblée nationale a été saisie vendredi à l’issu d’un conseil des ministres extraordinaire.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous