BETA
Recherche personnalisée
English
Lundi, 21 Avril 2014
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 1/20/2012 7:11:52 PM ]  XINHUANET

Burundi - Politique

Le gouvernement fait des sacrifices pour maintenir le prix du carburant

Le gouvernement burundais vient de prendre une série de mesures pour que les prix actuels du carburant à la pompe restent inchangés, sur fond de dépréciation de la monnaie burundaise par rapport au dollar, le taux de change étant passé de 1.356 FBU le dollar à 1.404 FBU.


"L'Etat a préféré diminuer le montant des taxes d'accise (...) et subventionner le carburant, qui est un produit de première nécessité en prenant en charge les frais qui devaient causer une variation de prix à la hausse, pour en définitive garder le prix pratiqué actuellement au détail", indique la ministre burundais du Commerce, de l'Industrie, des Postes et du Tourisme, Victoire Ndikumana.

La ministre a ajouté qu'en plus du renoncement à la perception des droits d'accise, de la subvention accordée par le gouvernement, le montant de la TVA perçue diminue également à cause de la disparition de ces droits d'accise de la structure qui normalement interviennent dans le calcul de cette structure.

Pour illustrer le sacrifice consenti par le gouvernement, Mme Ndikumana a indiqué que pour la seule période qui va d'août 2011 à janvier 2012, le montant de la subvention s'élève à 5,7 milliards de FBU. Et pour la période qui va du 19 janvier au 18 février 2012, le montant estimé est de 1,4 milliards de FBU.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 BURUNDI
Les recettes issues des champignons en baisse à cause de la dégradation des forêts claires Les recettes annuelles issues du commerce des champignons comestibles poussant dans les forêts claires du Burundi sont estimées à plus de 19 milliards de francs burundais (environ 12,2 millions USD), estime Benoît Nzigidahera, expert en environnement.
Un conseiller du bureau de l'ONU déclaré persona non grata Le gouvernement burundais déclaré le conseiller chargé de la sécurité au Bureau des Nations Unies au Burundi (BNUB), Paul Debbie, persona non grata.
Le bilan sécuritaire des trois premiers mois Pendant les trois premiers mois de l'année, 68 personnes ont été tuées lors des bagarres et 47 autres blessées, avec 29 personnes arrêtées, a fait savoir mercredi le ministre burundais de la Sécurité Publique, Gabriel Nizigama, en présentant le bilan sécuritaire aux députés burundais.
Annulation de l'ordonnance ministérielle ayant été à l'origine de la grève des étudiants Le président burundais Pierre Nkurunziza a décidé mercredi soir à Bujumbura l'annulation de l' ordonnance ministérielle du 12 février dernier qui avait été à l' origine du déclenchement d'une grève illimitée des les étudiants de l'Université du Burundi (UB) et de l'Ecole Normale Supérieure ( ENS), a déclaré le porte-parole du président Léonidas Hatungimana.
Les députés invités à collborer pour une enquête sur les allégations concernant la distribution d'armes Le ministre burundais de la Sécurité publique, Gabriel Nizigama, a sollicité mercredi la collaboration des députés pour diligenter une enquête sur les allégations relatives à la distribution d'armes à des jeunes partisans du CNDD FDD, parti au pouvoir, contenues dans un rapport confidentiel du Bureau des Nations Unies au Burundi (BNUB).
Un dialogue proposé pour résoudre la crise des universités publiques L'Union pour le Progrès National (UPRONA) a demandé mardi l'ouverture d'un dialogue entre les partenaires concernés par la crise qui perdure à l'Université du Burundi et à l'Ecole Normale Supérieure, avec le renvoi des étudiants des deux institutions universitaires des auditoires et des campus.
Le Bureau de l'ONU invité à fournir des preuves au sujet de la distribution d'armes Le premier vice-président burundais Prosper Bazombanza a demandé mardi au Bureau des Nations Unies au Burundi (BNUB) de fournir des preuves au sujet des allégations relatives à la distribution d'armes à la population ainsi que à la préparation d'un génocide au Burundi.
Les étudiants de l'UB et de l'ENS refusent de se faire réinscrire Les étudiants de l'Université du Burundi (UB) et de l'Ecole Normale Supérieure (ENS) refusnt pour la troisième fois de se faire réinscrire, ce qu'a demandé le ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Joseph Butore, vendredi dernier.
Un ministre plaide pour la réalisation d'une étude sur les handicapés La ministre burundaise de la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale, Mme Annonciata Sendazirasa, a plaidé lundi à Bujumbura pour la réalisation d'une étude sur les personnes handicapées au Burundi pour que le gouvernement puisse insérer professionnellement les personnes handicapées.
Un parti d'opposition pour une enquête internationale surla distribution d'armes Le parti Conseil National de Défense de la Démocratie (CNDD, opposition) s'est déclaré samedi pour la constitution d'une Commission Internationale Indépendante d'Enquête sur les allégations portées par le Bureau des Nations Unies au Burundi (BNUB) en rapport avec une éventuelle distribution d'armes par le pouvoir de Bujumbura aux jeunes affiliés au parti au pouvoir, le CNDD-FDD.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous