BETA
Recherche personnalisée
English
Dimanche, 2 Aout 2015
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 1/20/2012 7:11:52 PM ]  XINHUANET

Burundi - Politique

Le gouvernement fait des sacrifices pour maintenir le prix du carburant

Le gouvernement burundais vient de prendre une série de mesures pour que les prix actuels du carburant à la pompe restent inchangés, sur fond de dépréciation de la monnaie burundaise par rapport au dollar, le taux de change étant passé de 1.356 FBU le dollar à 1.404 FBU.


"L'Etat a préféré diminuer le montant des taxes d'accise (...) et subventionner le carburant, qui est un produit de première nécessité en prenant en charge les frais qui devaient causer une variation de prix à la hausse, pour en définitive garder le prix pratiqué actuellement au détail", indique la ministre burundais du Commerce, de l'Industrie, des Postes et du Tourisme, Victoire Ndikumana.

La ministre a ajouté qu'en plus du renoncement à la perception des droits d'accise, de la subvention accordée par le gouvernement, le montant de la TVA perçue diminue également à cause de la disparition de ces droits d'accise de la structure qui normalement interviennent dans le calcul de cette structure.

Pour illustrer le sacrifice consenti par le gouvernement, Mme Ndikumana a indiqué que pour la seule période qui va d'août 2011 à janvier 2012, le montant de la subvention s'élève à 5,7 milliards de FBU. Et pour la période qui va du 19 janvier au 18 février 2012, le montant estimé est de 1,4 milliards de FBU.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 BURUNDI
L'UE annonce une nouvelle aide humanitaire de 4,5 millions d'euros en faveur de réfugiés burundais La Commission européenne a annoncé jeudi une nouvelle aide humanitaire de 4,5 millions d'euros en faveur de réfugiés ayant fui le Burundi vers les pays voisins.
Un policier blessé dans une attaque à la grenade à Bujumbura Un policier a été blessé mercredi matin dans une attaque à la grenade visant les agents de police qui réparaient une route endommagée lors des manifestatoins à Bujumbura, capitale du Burundi, a rapporté à Xinhua un porte-parole de la police.
Le gouvernement américain réaffirme sa préoccupation sur la situation prévalant au Burundi Le gouvernement américain continue d'être "profondément" préoccupé par la situation "précaire" et l'état de la démocratie qui prévalent au Burundi suite à des élections, a indiqué l'envoyé spécial des Etats-Unis pour la Région des Grands Lacs, Thomas Perriello, qui vient d'effectuer un séjour de trois jours à Bujumbura, capitale burundaise.
Un militaire nommé le ministre de la Sécurité Le président burkinabè, Michel Kafando, qui cumulait les postes de la Défense et de la Sécurité, a nommé lundi le colonel Sidi Paré au poste de ministre Délégué à la Sécurité, a-t-on appris mardi du Service d'information du gouvernement (SIG).
L'environnement général au Burundi n'était pas propice à des élections crédibles (ONU) La Mission d'observation électorale des Nations Unies au Burundi (MENUB) a estimé lundi que l'environnement général au Burundi n'était pas propice au déroulement d'un processus électoral libre, crédible et inclusif.
Les députés de l'UPRONA (opposition) refusent de siéger à l'Assemblée Nationale Les députés du parti UPRONA, réunis au sein de la principale coalition d'opposition des Indépendants Amizero y'Abarundi, n'ont pas siégé à la session parlementaire de trois jours débutée ce lundi.
Le président Nkurunziza a acquis un troisième mandat Le président burundais Pierre Nkurunziza, au pouvoir depuis 2005, a acquis un troisième mandat de cinq en remportant l'élection présidentielle du 21 juillet avec 69,41% des voix, selon les résultats provisoires rendus publics vendredi après-midi par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).
Le président Nkurunziza a acquis un troisième mandat
Election présidentielle : l'ONU appelle toutes les parties à rester calmes Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé toutes les parties prenantes à rester calmes jeudi, suite au déroulement plutôt paisible du scrutin présidentiel au Burundi le 21 juillet.
Un homme politique appelle à "repenser" le système politique Un homme politique burundais a lancé jeudi un appel pour "repesner le système politique" du Burundi et mettre en place des principes de cogestion politique saine du pays, deux jours après l'élection présidentielle et plus de trois semaines après les élections législatives.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous