BETA
Recherche personnalisée
English
Vendredi, 21 Novembre 2014
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 12/9/2011 5:51:48 AM ]  XINHUANET

Burundi - Politique

l'ancien chef d'Etat Ntibantunganya plaide pour le dialogue politique

L'ancien président burundais (1994-1996) et sénateur à vie depuis 2002, Sylvestre Ntibantunganya, a plaidé pour un dialogue politique entre différents protagonistes en vue des élections "apaisées, libres, transparentes, équitables et démocratiques" au Burundi à l'horizon 2015.


Les velléités rebelles dont il est question depuis plusieurs mois au Burundi peuvent être traitées par le gouvernement du président Pierre Nkurunziza de plusieurs façons, estime M. Ntibantunganya dans un exposé qu'il a fait jeudi soir au sujet de la situation politique, sécuritaire et sociale du Burundi, en qualité de consultant commandé par le FORSC (Forum pour le Renforcement de la Société Civile).

Le gouvernement peut tout mettre en oeuvre pour "les étouffer efficacement et définitivement dans l'oeuf" en usant des moyens politiques, administratifs, policiers, militaires et judiciaires et c'est cette façon qui semble jusqu'aujourd'hui privilégié par le pouvoir, a indiqué l'ancien chef d'Etat burundais.

Si cette voie réussit, a-t-il affirmé, le pouvoir en sortira vainqueur et en récoltera les dividendes politiques, car le peuple burundais ne demande que la garantie pour sa paix, sa sécurité et sa quiétude.

Il a toutefois fait remarquer que cette stratégie peut se heurter à la résistance des rébellions proclamées et que la guerre ferait rage et provoquerait d'énormes dégâts humains et matériels.

La voie qui est "salutaire" pour M. Ntibantunganya est celle de configurer et de conduire un vaste dialogue politique et social inscrit dans la logique de consolidation de la paix et de la démocratie.

Ce dialogue aurait pour objectif de préparer un processus politique menant à des élections de 2015 apaisées, libres, transparentes, justes, équitables et, en conséquence démocratiques, avec la participation de tous les protagonistes politiques et d' éliminer définitivement les menaces de résurgence des violences politiques au Burundi.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 BURUNDI
Les aiguilles non stérilisés est la cause majeure de l'amplication de l'hépatite C dans les années 1980 Au Burundi, l'utilisation des aiguilles et des instruments médicaux non stérilisés au cours des années 1980 est la cause majeure de l'amplification du virus d'hépatite C, a affirmé le Pr Evariste Ndabaneze, professeur de médecine interne et de gastroentérologie à la faculté de médecine à l'Université du Burundi (UB), spécialiste d'hépato- gastroentérologie et médecin consultant au Centre-Hospitalo Universitaire de Kamenge (CHUK).
Evasion de huit détenus de la prison centrale de Murembwe Huit détenus dans la prison centrale de Murembwe, dans la province de Bururi au sud du pays, se sont évadés mercredi vers 01h00 locale (23h00 GMT) après avoir emporté un fusil arraché à un des policiers.
Plus de 50% de diabétiques ne se connaissent pas diabétiques Le problème le plus épineux pour la lutte contre le diabète au Burundi est le non dépistage avec plus de 50% de diabétiques qui ne se connaissent pas diabétiques, a déclaré samedi à Bujumbura le Pr Théodore Niyongabo, expert en diabétologie.
Lancement de deux projets en faveur de la sécurité alimentaire La ministre burundaise de l'Agriculture et de l'Elevage, Mme Odette Kayitesi, a présidé vendredi à Bujumbura une cérémonie de lancement de deux projets sur la sécurité alimentaire pour un financement global de 752 mille USD.
Trafic d'ivoire: Le gouvernement burundais condamne toutes les tentatives d'insinuations à l'endroit de l'ambassade de Chine au Burundi Le gouvernement burundais condamne fermement toutes les tentatives d'insinuations à l'endroit de l'ambassade de Chine au Burundi dans l'affaire du trafic prohibé de 300 kg d'ivoire expédiés le 4 octobre dernier à partir de l'aéroport international de Bujumbura et saisis à l'aéroport international de Kuala Lumpur (Malaisie), a déclaré vendredi à Bujumbura M. Léonard Ntahiraja, directeur général chargé des Relations avec l'Asie au ministère burundais des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale.
Le Parlement adopte une loi de révision de son Code du Commerce L'Assemblée nationale burundaise a adopté jeudi une loi portant révision du Code du Commerce afin d'harmoniser la législation burundaise en ce qui concerne les échanges commerciaux avec quatre autres pays de la Communauté d'Afrique de l'Est.
L'ancien président mauricien Uteem nommé envoyé spécial de l'ONU auBurundi L'ancien président mauricien Cassam Uteem a été nommé envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon, au Burundi, a-t-on appris à Port-Louis mercredi.
Les élections de 2015 vont bien se dérouler (président) Le président burundais Pierre Nkurunziza a annoncé mardi que les élections de 2015 vont bien se dérouler.
Prochain enrôlement des électeurs pour les élections de 2015 L'enrôlement des citoyens burundais en âge de voter pour les élections 2015 se tiendra du 24 novembre au 7 décembre, a annoncé vendredi à Bujumbura le vice- président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) , Spès Ndironkeye.
l'ONU enverra ses observateurs pour les élections générales de 2015 Un responsable du Bureau des Nations Unie au Burundi (BNUB) a annoncé jeudi que les Nations Unies vont envoyer les observateurs pour les élections générales de 2015 au Burundi.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous