BETA
Recherche personnalisée
English
Vendredi, 4 Septembre 2015
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 12/9/2011 5:51:48 AM ]  XINHUANET

Burundi - Politique

l'ancien chef d'Etat Ntibantunganya plaide pour le dialogue politique

L'ancien président burundais (1994-1996) et sénateur à vie depuis 2002, Sylvestre Ntibantunganya, a plaidé pour un dialogue politique entre différents protagonistes en vue des élections "apaisées, libres, transparentes, équitables et démocratiques" au Burundi à l'horizon 2015.


Les velléités rebelles dont il est question depuis plusieurs mois au Burundi peuvent être traitées par le gouvernement du président Pierre Nkurunziza de plusieurs façons, estime M. Ntibantunganya dans un exposé qu'il a fait jeudi soir au sujet de la situation politique, sécuritaire et sociale du Burundi, en qualité de consultant commandé par le FORSC (Forum pour le Renforcement de la Société Civile).

Le gouvernement peut tout mettre en oeuvre pour "les étouffer efficacement et définitivement dans l'oeuf" en usant des moyens politiques, administratifs, policiers, militaires et judiciaires et c'est cette façon qui semble jusqu'aujourd'hui privilégié par le pouvoir, a indiqué l'ancien chef d'Etat burundais.

Si cette voie réussit, a-t-il affirmé, le pouvoir en sortira vainqueur et en récoltera les dividendes politiques, car le peuple burundais ne demande que la garantie pour sa paix, sa sécurité et sa quiétude.

Il a toutefois fait remarquer que cette stratégie peut se heurter à la résistance des rébellions proclamées et que la guerre ferait rage et provoquerait d'énormes dégâts humains et matériels.

La voie qui est "salutaire" pour M. Ntibantunganya est celle de configurer et de conduire un vaste dialogue politique et social inscrit dans la logique de consolidation de la paix et de la démocratie.

Ce dialogue aurait pour objectif de préparer un processus politique menant à des élections de 2015 apaisées, libres, transparentes, justes, équitables et, en conséquence démocratiques, avec la participation de tous les protagonistes politiques et d' éliminer définitivement les menaces de résurgence des violences politiques au Burundi.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 BURUNDI
Un politicien tué et un policier blessé dans des attaques à Bujumbura Un membre d’un parti de l'opposition burundaise a été assassiné, lundi soir, et un policier blessé, mardi matin, rapportent plusieurs témoins de ces deux incidents survenus dans des quartiers de Bujumbura.
Trois personnes tuées à Bujumbura Trois personnes dont un membre influent du parti au pouvoir ont été tuées à Bujumbura dans la nuit de dimanche à lundi, selon les témoins rencontrées sur les lieux du drame.
Vers la délivrance d'un permis de conduire "biométrique" Les autorités burundaises étudient un projet d'ordonnance ministérielle en rapport avec la délivrance d'un permis de conduire "biométrique" aux usagers dans un proche avenir.
Nkurunziza présente le programme de son prochain quinquennat Le président burundais Pierre Nkurunziza, réélu le 21 juillet dernier pour un troisième mandat présidentiel, a présenté mercredi dans un message à la nation le programme de son prochain quinquennat (2015-2020) qui mettra un accent particulier sur la restauration de la paix et la sécurité.
Formation d'un nouveau gouvernement de 20 membres dont six femmes Le chef de l'Etat burundais Pierre Nkurunziza a procédé lundi soir à la nomination d'un nouveau gouvernement composé de 20 membres dont 6 femmes.
Funérailles nationales pour le lieutenant-général Nshimirimana Les autorités burundaises ont organisé samedi à Bujumbura des funérailles nationales pour l'ex-chef de missions à la présidence de la république, le lieutenant-général Adolphe Nshimirimana, assassiné le 2 août dans une attaque à la roquette à Kamenge (nord).
L'ONU appelle de nouveau à la reprise du dialogue au Burundi Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a appelé jeudi de nouveau à une reprise du dialogue sur la crise politique au Burundi, à l'occasion de l'investiture du président Pierre Nkurunziza pour un troisième mandat.
Nomination de deux nouveaux vice-présidents Le chef d'Etat burundais Pierre Nkurunziza a nommé jeudi soir à Bujumbura deux nouveaux vice-présidents de la République, à savoir le premier vice-président Gaston Sindimwo qui sera chargé du domaine politique, et le deuxième vice-président Joseph Butore, en charge des questions économiques.
14 cas de personnes tuées au cours des trois dernières semaines Au cours des trois dernières semaines, le Burundi a connu 14 cas de personnes tuées, dont notamment deux anciens chefs d'état-major général des Forces Armées Burundaises, le lieutenant-général Adolphe Nshimirimana et le colonel Jean Bikomagu, a fait remarquer mercredi la Commission Nationale Indépendante des Droits de l'Homme (CNIDH).
Crise au Burundi : l'Allemagne préconise une solution provenant des Burundais eux-mêmes La solution à la crise burundaise doit provenir des Burundais eux-mêmes et non de l'extérieur forcément, a souligné Georg Wilfried Schmidt, directeur régional pour l'Afrique Sub-saharienne et le Sahel au ministère allemand des Affaires étrangères.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous