BETA
Recherche personnalisée
English
Mardi, 30 Septembre 2014
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 12/9/2011 5:51:48 AM ]  XINHUANET

Burundi - Politique

l'ancien chef d'Etat Ntibantunganya plaide pour le dialogue politique

L'ancien président burundais (1994-1996) et sénateur à vie depuis 2002, Sylvestre Ntibantunganya, a plaidé pour un dialogue politique entre différents protagonistes en vue des élections "apaisées, libres, transparentes, équitables et démocratiques" au Burundi à l'horizon 2015.


Les velléités rebelles dont il est question depuis plusieurs mois au Burundi peuvent être traitées par le gouvernement du président Pierre Nkurunziza de plusieurs façons, estime M. Ntibantunganya dans un exposé qu'il a fait jeudi soir au sujet de la situation politique, sécuritaire et sociale du Burundi, en qualité de consultant commandé par le FORSC (Forum pour le Renforcement de la Société Civile).

Le gouvernement peut tout mettre en oeuvre pour "les étouffer efficacement et définitivement dans l'oeuf" en usant des moyens politiques, administratifs, policiers, militaires et judiciaires et c'est cette façon qui semble jusqu'aujourd'hui privilégié par le pouvoir, a indiqué l'ancien chef d'Etat burundais.

Si cette voie réussit, a-t-il affirmé, le pouvoir en sortira vainqueur et en récoltera les dividendes politiques, car le peuple burundais ne demande que la garantie pour sa paix, sa sécurité et sa quiétude.

Il a toutefois fait remarquer que cette stratégie peut se heurter à la résistance des rébellions proclamées et que la guerre ferait rage et provoquerait d'énormes dégâts humains et matériels.

La voie qui est "salutaire" pour M. Ntibantunganya est celle de configurer et de conduire un vaste dialogue politique et social inscrit dans la logique de consolidation de la paix et de la démocratie.

Ce dialogue aurait pour objectif de préparer un processus politique menant à des élections de 2015 apaisées, libres, transparentes, justes, équitables et, en conséquence démocratiques, avec la participation de tous les protagonistes politiques et d' éliminer définitivement les menaces de résurgence des violences politiques au Burundi.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 BURUNDI
Libération provisoire du leader d'une organisation des droits de l'homme Le tribunal de grande instance en mairie de Bujumbura a provisoirement libéré lundi le président de l'Association pour la défense des droits humains et la protection des personnes détenues (APRODH), Pierre Claver Mbonimpa.
Du lait empoisonné emporte la vie de sept personnes au sud du pays Sept personnes ont trouvé la mort dans la province de Rutana, dans le sud du Burundi, en deux jours successifs après avoir consommé vendredi dernier le 26 septembre du lait qui serait empoisonné, rapporte lundi la radio nationale.
Liberté provisoire pour Claver Mbonimpa Le tribunal de Grande Instance de Bujumbura a libéré provisoirement lundi le militant des droits humains et des détenus, Pierre Claver Mbonimpa emprisonné depuis mai dernier a constaté APA dans la capitale burundaise.
Les opérateurs économiques invités à investir dans le tourisme A l'occasion de la célébration de la Journée Internationale du Tourisme samedi, le gouvernement burundais a organisé depuis vendredi deux journées portes ouvertes à l'Office National du Tourisme, invitant les opérateurs économiques à investir dans le secteur touristique.
Cadavres sur le lac Rweru : trois ONG, dont la FIDH, soupçonnent Kigali Trois organisations, dont la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH, basée à Paris), indiquent dans un communiqué reçu samedi à APA, qu’elles suspectent Kigali d’avoir joué un rôle dans le meurtre de personnes dont les corps ont été retrouvés depuis juillet dernier flottant sur le lac Rweru à la frontière entre le Rwanda et le Rwanda.
Le Burundi réagit à une résolution du Parlement européen Le gouvernement burundais a reproché au Parlement européen d'avoir basé une résolution concernant le Burundi sur des rapports des activistes burundais qui, selon Bujumbura, recourent "à la manipulation et à la déformation de la vérité".
La vente des engrais interdite en dehors du circuit organisé Le gouvernement burundais a annoncé vendredi que la ventre des engrais chimiques est interdite en dehors du circuit organisé, du fait que les engrais sont des produits en provenance des pays étrangers et qu'ils nécessitent une autorisation d'importation délivrée par le ministère de l' Agriculture et de l'Elevage.
Les Etats-Unis exhortent le Burundi et le Rwanda à enquêter sur lescorps trouvés sur le lac Rweru Les Etats-Unis ont exprimé leur "profonde préoccupation" concernant la découverte de plus de 40 corps emballés dans des sacs en plastique sur le lac Rweru qui borde le Burundi et le Rwanda, et exhorté les deux pays à mener une enquête, a indiqué vendredi un communiqué de presse de l'ambassade des Etats-Unis au Burundi.
Le Burundi établit une stratégie visant à augmenter le taux d'inclusion Le Burundi établit une stratégie nationale visant à augmenter le taux d'inclusion, qui reste faible dans le secteur financier aussi bien formel qu'informel.
36 cas de choléra signalés dans la province de Cibitoke Au moins 36 cas de choléra ont été signalés au cours des dix derniers jours dans la province de Cibitoke, à quelques 72 km au nord-ouest de la capitale burundaise Bujumbura, a déclaré à Xinhua mercredi un responsable local de la santé.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous