BETA
Recherche personnalisée
English
Dimanche, 21 Septembre 2014
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 12/9/2011 5:51:48 AM ]  XINHUANET

Burundi - Politique

l'ancien chef d'Etat Ntibantunganya plaide pour le dialogue politique

L'ancien président burundais (1994-1996) et sénateur à vie depuis 2002, Sylvestre Ntibantunganya, a plaidé pour un dialogue politique entre différents protagonistes en vue des élections "apaisées, libres, transparentes, équitables et démocratiques" au Burundi à l'horizon 2015.


Les velléités rebelles dont il est question depuis plusieurs mois au Burundi peuvent être traitées par le gouvernement du président Pierre Nkurunziza de plusieurs façons, estime M. Ntibantunganya dans un exposé qu'il a fait jeudi soir au sujet de la situation politique, sécuritaire et sociale du Burundi, en qualité de consultant commandé par le FORSC (Forum pour le Renforcement de la Société Civile).

Le gouvernement peut tout mettre en oeuvre pour "les étouffer efficacement et définitivement dans l'oeuf" en usant des moyens politiques, administratifs, policiers, militaires et judiciaires et c'est cette façon qui semble jusqu'aujourd'hui privilégié par le pouvoir, a indiqué l'ancien chef d'Etat burundais.

Si cette voie réussit, a-t-il affirmé, le pouvoir en sortira vainqueur et en récoltera les dividendes politiques, car le peuple burundais ne demande que la garantie pour sa paix, sa sécurité et sa quiétude.

Il a toutefois fait remarquer que cette stratégie peut se heurter à la résistance des rébellions proclamées et que la guerre ferait rage et provoquerait d'énormes dégâts humains et matériels.

La voie qui est "salutaire" pour M. Ntibantunganya est celle de configurer et de conduire un vaste dialogue politique et social inscrit dans la logique de consolidation de la paix et de la démocratie.

Ce dialogue aurait pour objectif de préparer un processus politique menant à des élections de 2015 apaisées, libres, transparentes, justes, équitables et, en conséquence démocratiques, avec la participation de tous les protagonistes politiques et d' éliminer définitivement les menaces de résurgence des violences politiques au Burundi.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 BURUNDI
le FIDA finance un programme agricole à hauteur d'un million USD Le Fonds International de Développement Agricole (FIDA), institution spécialisée du système des Nations Unies, accordera un millions de dollars au Burundi pour soutenir un programme de l'agriculture et de la sécurité alimentaire dans les zones rurales de l'Imbo (ouest) et du Moso ( est).
Le Burundi exhorté à profiter des opportunités offertes par la CEA L'ONG burundaise, Parole et Action pour le Réveil des Consciences et l'Evaluation des Mentalités (PARCEM), estime que le Burundi ne semble pas profiter des opportunités qu'offre son adhésion à la Communauté Est- Africaine (CEA) depuis 2007.
Le nombre d'enfants par femme devrait passer de 6,4 à 3 en 2025 Au Burundi, la moyenne d' enfants par femme devrait être réduit de 6 enfants à 3 d'ici 2025, a annoncé le gouvernement burundais lors d'un atelier sur un nouveau plan d'action de la Conférence Internationale de la population et du développement qui se tiendra en novembre 2014.
Deux enfants d'une même famille morts dans un incendie Deux enfants d'une même famille ont été tués dans un incendie provoqué par de l'essence conservée à la maison, dans la nuit de mercredi à ce jeudi à Kabarore, dans la province de Kayanza, dans le nord-ouest du Burundi, a rapporté jeudi la radio nationale burundaise.
Faiblesse de la production du courant au Burundi Le Directeur général de la Régie des eaux, Libérât Mpfumukeko, a indiqué jeudi, au cours d’une conférence de presse, que seuls 30 mégawatts d’énergie électrique étaient produits au Burundi, une quantité largement insuffisante quand on sait que Bujumbura, la capitale, a besoin à elle seule de 40 mégawatts.
La centrale de Rusumo serait mise en service vers fin 2018-début 2019 La centrale hydroélectrique sur les chutes de Rusumo, un projet régional d'aménagement commun au Burundi, au Rwanda et à la Tanzanie, pourrait être mise en service vers fin 2018-début 2019, avec une capacité de 80 mégawatts, qui seront partagés équitablement entre les trois pays, a annoncé mercredi un haut officiel burundais.
Arrestation d'un présumé auteur de l'assassinat des religieuses italiennes La police burundaise a annoncé mardi avoir mis la main sur un présumé auteur de la mort de trois religieuses italiennes à Kamenge, au nord de la capitale Bujumbura.
L'ex-président de la République Domitien Ndayizeye exclu du parti Sahwanya-FRODEBU Domitien Ndayizeye, ancien président burundais (2003-2005), a été exclu du parti Front pour la défense de la démocratie au Burundi (Sahwanya - FRODEBU) pour divers motifs, a annoncé lundi le président du parti, Léonce Ngendakumana.
Le gouvernement condamne l'assassinat de trois religieuses italiennes Le gouvernement a déclaré condamner le meurtre de trois religieuses italiennes qui prestaient à la paroisse Guido Maria Conforti sise en commune urbaine de Kamenge, dans le nord de Bujumbura, selon un communiqué du gouvernement burundais publié lundi par le secrétaire général du gouvernement et porte-parole du gouvernement Philippe Nzobonariba.
Deux soeurs italiennes tuées au nord de la capitale burundaise Deux soeurs italiennes ont été trouvées mortes dans le nord de la capitale burundaise, Bujumbura, rapporte la presse locale dimanche soir.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous