BETA
Recherche personnalisée
English
Mardi, 7 Juillet 2015
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 12/9/2011 5:51:48 AM ]  XINHUANET

Burundi - Politique

l'ancien chef d'Etat Ntibantunganya plaide pour le dialogue politique

L'ancien président burundais (1994-1996) et sénateur à vie depuis 2002, Sylvestre Ntibantunganya, a plaidé pour un dialogue politique entre différents protagonistes en vue des élections "apaisées, libres, transparentes, équitables et démocratiques" au Burundi à l'horizon 2015.


Les velléités rebelles dont il est question depuis plusieurs mois au Burundi peuvent être traitées par le gouvernement du président Pierre Nkurunziza de plusieurs façons, estime M. Ntibantunganya dans un exposé qu'il a fait jeudi soir au sujet de la situation politique, sécuritaire et sociale du Burundi, en qualité de consultant commandé par le FORSC (Forum pour le Renforcement de la Société Civile).

Le gouvernement peut tout mettre en oeuvre pour "les étouffer efficacement et définitivement dans l'oeuf" en usant des moyens politiques, administratifs, policiers, militaires et judiciaires et c'est cette façon qui semble jusqu'aujourd'hui privilégié par le pouvoir, a indiqué l'ancien chef d'Etat burundais.

Si cette voie réussit, a-t-il affirmé, le pouvoir en sortira vainqueur et en récoltera les dividendes politiques, car le peuple burundais ne demande que la garantie pour sa paix, sa sécurité et sa quiétude.

Il a toutefois fait remarquer que cette stratégie peut se heurter à la résistance des rébellions proclamées et que la guerre ferait rage et provoquerait d'énormes dégâts humains et matériels.

La voie qui est "salutaire" pour M. Ntibantunganya est celle de configurer et de conduire un vaste dialogue politique et social inscrit dans la logique de consolidation de la paix et de la démocratie.

Ce dialogue aurait pour objectif de préparer un processus politique menant à des élections de 2015 apaisées, libres, transparentes, justes, équitables et, en conséquence démocratiques, avec la participation de tous les protagonistes politiques et d' éliminer définitivement les menaces de résurgence des violences politiques au Burundi.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 BURUNDI
Le 3ème sommet de l'EAC sur la crise burundaise se tient en Tanzanie Le 3ème sommet des chefs d'Etat de la Communauté d'Afrique de l'Est (CAE) sur la crise politico-sécuritaire burundaise qui secoue le Burundi depuis plus de deux mois, s'est tenu lundi à Dar-Es-Salaam (Tanzanie) sans la participation personnelle du chef d'Etat burundais, Pierre Nkurunziza, a annoncé sur les ondes de la Radio Télévision Nationale du Burundi (RTNB) M. Philippe Nzobonariba, secrétaire général et porte-parole du gouvernement burundais.
Le parti FNL proche du gouvernement retire sa confiance au facilitateur du dialogue Le Forces Nationales de Libération (FNL), parti proche du gouvernement a retiré sa confiance au facilitateur international pour le dialogue inter- burundais, Abdoulaye Bathily, déclrant que ce rôle revienne à la Communauté de l'Afrique de l'Est (EAC).
CHAN 2016 : Le Burundi qualifié pour le premier tour en éliminant Djibouti par 2-0 Le Burundi s'est qualifié à domicile samedi pour le premier tour du CHAN 2016 (Championnat d' Afrique des Nations de Football) en éclaboussant le Djibouti par un score de deux buts à zéro (2-0) lors du match retour du tour préliminaire.
L'opposition ne participera pas aux organes issus des élections communales et législatives Les Partis et Organisations Politiques de l'Opposition (POPO) ont annoncé samedi sur les ondes de la radio nationale à travers une déclaration qu'ils dénoncent et condamnent ce qu'ils qualifient de mascarade électorale opérée le 29 juin 2015 et que par conséquent, ils ne participeront pas aux institutions qui en seront issues.
Les élections législatives au Burundi ont eu lieu dans des conditions défavorables (ONU) La Mission d'observation des élections de l'ONU au Burundi (MENUB) a déclaré que les élections législatives et communales burundaises, qui ont eu lieu dans ce pays lundi, se sont déroulées dans un environnement qui n'était pas propice à la tenue d'élections libres, fiables et ouvertes.
Six morts lors d'un affrontement entre policiers et des hommes armés Six personnes dont un policier ont été tués ce mercredi, jour où les Burundais ont célébré le 53ème anniversaire de leur indépendance, au cours d'un affrontement entre des policiers et des hommes armés dans le nord de Bujumbura, capitale burundaise.
Environ dix mille réfugiés ont fui le Burundi le week-end passé, selon le HCR Près de 10 000 réfugiés ont fui le Burundi le week-end passé avant que le pays ne ferme ses frontières dimanche soir avant les élections législatives qui ont eu lieu le lundi 29 juin, a déclaré mardi Melissa Fleming, porte-parole du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), lors d'un point de presse à Genève.
Le CNDD-FDD (parti au pouvoir) en tête dans les électionscommunales et législatives Le Conseil National pour la Défense de la Démocratie-Forces pour la Défense de la Démocratie ( CNDD-FDD; 1er parti au pouvoir) viendrait en tête des résultats provisoires pour les élections des conseillers communaux et des députés organisées lundi sur l'ensemble des 119 communes qui composent les 18 provinces burundaises, ont rapporté mardi les correspondants provinciaux de la Radio Télévision Nationale du Burundi (RTNB).
Le parti d'opposition FRODEBU rejette les résultats des élections communales et législatives Le parti Sahwanya FRODEBU (Front pour la Démocratie au Burundi, parti d'opposition) a rejeté mardi les résultats issus des élections communales et législatives déjà communiqués à travers la synergie de médias.
Les élections législatives se déroulent sous haute tension Les élections communales et législatives burundaises se sont tenues lundi sous haute tension à Bujumbura, capitale du pays, en raison de l'insécurité qui y prévaut depuis fin avril, a reconnu lundi Pierre-Claver Ndayicariye, président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) du Burundi.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous