BETA
Recherche personnalisée
English
Mardi, 28 Mars 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 10/27/2015 10:18:36 AM ]  XINHUANET

Ouganda - Politique

Des dirigeants appellent à l'attention sur les causes profondes de l'extrémisme en Afrique

L'Ouganda affirme que les pays ne doivent pas être pressés pour adopter une solution militaire pour résoudre l'extrémisme en Afrique sans en évaluer soigneusement les causes profondes.



L'Ouganda vient de conclure son mandat d'un an en tant que président de la 69e session de l'Assemblée générale des Nations Unies (AGNU) et il y a deux ans le pays était le président du Conseil de sécurité de l'ONU en tant que membre non-permanent.Le pays est également membre du Conseil de la paix et de sécurité de l'Union africaine (UA).
Le ministre ougandais des Affaires étrangères, Sam Kutesa, qui a été président de la 69e session de l'Assemblée générale de l'ONU, a déclaré à Xinhua récemment que la radicalisation croissante et l'extrémisme en Afrique doivent être abordés.
Il a poursuivi que la radicalisation est en partie causée par le manque d'opportunité, l'intervention étrangère et le fait que certains extrémistes recrutent des jeunes.
Il a affirmé que bien que les Etats doivent renforcer leurs capacités militaires pour lutter contre l'extrémisme, ils doivent aussi examiner les causes profondes.
"Je crois, par exemple, qu'en Somalie, la solution militaire ne suffit pas. Le gouvernement somalien doit être soutenu afin que les gens puissent être en mesure d'apprécier les dividendes de la paix", a-t-il noté.
M. Kutesa a dit que si les gens croient en la fourniture de services de santé adéquats et aux possibilités d'éducation, ils peuvent ne pas être enclins à s'engager dans l'extrémisme.
Le chef militaire de l'Ouganda, le général Katumba Wamala a partage également le point de vue de M. Kutesa sur l'extrémisme en Afrique.
Dans une récente interview accordée à Xinhua, le chef militaire a indiqué que malgré l'enregistrement des résultats militaires positifs en Somalie, il faut faire plus sur le plan politique.
L'Ouganda fournit la grande partie des troupes de maintien de la paix de l'UA en Somalie pour lutter contre le groupe militant Al Shabaab.
"En termes de progrès politique, je pense que nous sommes toujours à la traîne et c'est ce qui joue négativement sur l'évolution des choses en Somalie", a déclaré le général Wamala ajoutant que sans une direction politique adéquate ou orientations politiques, le pays ne peut pas progresser.
Bien que la Somalie ait un gouvernement, elle est confrontée à une myriade de défis pour assurer la bonne gestion du pays.
"La plupart de nos amis en Somalie estiment que l'armée devrait fournir la solution ultime qui est évidemment une mauvaise chose", a regretté le général Wamala.
Il a fait valoir que le faible niveau de nationalisme en Somalie continue de plonger le pays dans l'anarchie.
"Si le peuple somalien pourrait sortir de leur esprit et arrête de penser de clans et de penser de l'intérêt national de la Somalie en tant que nation, je pense que cela aiderait à réaliser plus de progrès", a-t-il suggéré. Fin

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 OUGANDA
Les réseaux sociaux bloqués alors que les Ougandais se rendent aux urnes Alors que le vote a débuté ce jeudi matin pour les élections présidentielle et législatives en Ouganda, beaucoup d’Ougandais se sont vus dans l’impossibilité de se connecter aux réseaux sociaux comme Facebook, WhatsApp et Instagram en raison de l’accès à ces medias qui a été apparemment limité.
Des dirigeants appellent à l'attention sur les causes profondes de l'extrémisme en Afrique L'Ouganda affirme que les pays ne doivent pas être pressés pour adopter une solution militaire pour résoudre l'extrémisme en Afrique sans en évaluer soigneusement les causes profondes.
Le président ougandais arrive à Alger pour une visite d'Etat Le président ougandais Yoweri Kaguta Museveni est arrivé dimanche à Alger pour une visite d'Etat de trois jours en Algérie.
Le ministre des Affaires internes succombe à une crise cardiaque Le ministre ougandais de l'Intérieur, Aronda Nyakairima, est mort vendredi soir d'une crise cardiaque à Dubaï alors qu'il voyageait depuis la Corée du Sud, a indiqué samedi le général Edward Katumba Wamala, chef des Forces de défense ougandaises, joint au téléphone par Xinhua.
Ouganda accueillera les Jeux militaires de la Communauté d'Afrique de l'Est L'Ouganda accueillera du 16 au 26 août la 9e édition des Jeux militaires au sein de la Communauté d'Afrique de l'Est (EAC). Ces jeux à l'échelle régionale rassembleront des sportifs du Rwanda, de la Tanzanie, du Burundi, du Kenya et du pays hôte, a précisé à Xinhua le lieutenant-colonel Paddy Ankunda, porte-parole de l'armée ougandaise.
Le président ougandais critique Barack Obama pour ses remarques sur la présidence à vie Le président ougandais Yoweri Museveni a critiqué lundi son homologue américain Barack Obama pour avoir laissé entendre que les dirigeants africains ne respectent pas la limitation de leur mandat présidentiel et s'accrochent au pouvoir toute leur vie.
L'Ouganda promet de trouver une solution au manque d'électricité La ministre ougandaise de l'Energie a promis de faire face aux coupures d'électricité que connaît le pays, en misant beaucoup sur le barrage hydroélectrique de 183 MW actuellement en construction.
Le chef rebelle Jamil Mukulu accusé de multiples meurtres Un tribunal ougandais a accusé mercredi le chef et des Forces démocratiques alliées (ADF) Jamil Mukulu, ainsi que deux autres membres de ce groupe rebelle, de multiples meurtres.
La capture du chef rebelle marque la fin de la rébellion des ADF Après que Jamil Mukulu, chef du groupe rebelle des Forces démocratiques alliées (ADF), fut délivré par la Tanzanie à l'Ouganda la semaine dernière, la question subsiste de savoir si le groupe rebelle a toujours la capacité de semer le trouble en République démocratique du Conggo (RDC), qui lui servait de bastion depuis des années.
L'ancien Premier ministre se portera candidat à la présidentielle de 2016 L'ancien Premier ministre ougandais Amama Mbabazi a annoncé lundi qu'il se porterait candidat aux élections présidentielles de 2016.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous