BETA
Recherche personnalisée
English
Samedi, 22 Juillet 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 10/25/2015 11:28:35 AM ]  XINHUANET

Burundi - Politique

Le président ne veut pas d'aide extérieure qui divise les Burundais

Le président burundais, Pierre Nkurunziza, a déclaré vendredi que les Burundais n'ont pas besoin d'une aide qui viendrait les diviser.



Le président a profité de la cérémonie de prestations de serment des 15 membres de la Commission Nationale du Dialogue Inter burundais (CNDI) pour adresser ce message clair aux bailleurs techniques et financiers du pays.
"Nous remercions beaucoup certains bailleurs qui nous aident dans le développement, mais en même temps nous fustigeons certains autres qui veulent donner de l'aide qui divise les Burundais. Nous ne voulons pas de l'aide qui nous divise, nous voulons une aide qui ne détruit pas les Burundais dans leur unité", a déclaré Pierre Nkurunziza à Gitega au centre du pays lors de l'ouverture des cérémonies de prestations de serment desdits membres de la CNDI.
Le président Pierre Nkurunziza a interpellé les Burundais en général, et les membres des corps de défense et de sécurité en particulier, à plus de patriotisme et à ne pas croire qu'il y aura des étrangers qui aiment le Burundi plus qu'eux-mêmes ou plus que le Tout Puissant qui a créé pour eux le Burundi.
Il a alors demandé à tout un chacun de donner sa contribution pour que le dialogue inter-burundais puisse apporter aux Burundais des solutions durables à leurs problèmes avant de demander aux membres de la Commission de travailler conformément à leur serment.
Pendant leurs prestations de serment, ces derniers ont juré de remplir consciencieusement leurs missions avec probité et en toute impartialité, indépendance, dignité et sans aucune discrimination en vue de bien organiser le dialogue inter-burundais.
Avec la crise politico-sécuritaire que traverse le Burundi depuis l'annonce le 25 avril 2015 de la candidature du Président Pierre Nkurunziza à sa propre succession après avoir été élu en 2005 et en 2010, certains des bailleurs traditionnels ont décidé de suspendre leur aide au Burundi, au moment où d'autres menacent de le faire si le gouvernement du Burundi n'accepte pas un dialogue inter-burundais inclusif où l'on discutera de toutes les questions qui ont plongé le pays dans cette crise.
Il s'agit notamment des questions du troisième mandat du Président qui a été contesté par l'opposition, une bonne partie de la société civile et certains ténors du parti au pouvoir, des questions de retour des réfugiés et de ceux qui sont partis en exil, des questions de réouverture des médias fermés, des questions de libération des personnes arrêtées durant les manifestations contre ledit mandat et bien d'autres.
C'est au moment où le pouvoir de Bujumbura parle d'un dialogue inter-burundais où l'on débattra sur des questions politiques, des questions socio-économiques, des questions de paix et de sécurité, l'Accord d'Arusha pour la Paix et la Réconciliation, la Constitution, l'accord de cessez-le-feu global, la Charte de l'Unité Nationale et le patriotisme national. Fin.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 BURUNDI
La situation nutritionnelle est "très alarmante" (expert) La situation nutritionnelle au Burundi est "très alarmante" au regard du degré d'insuffisance en apport calorique, a affirmé vendredi Déogratias Niyungeko, pédiatre-nutritionniste de formation et professeur de pédiatrie et de nutrition à la Faculté de médecine de l'Université du Burundi(UB).
Les autorités veulent s'attaquer à l'enrichissement illicite Les autorités burundaises sont déterminées à s'attaquer au fléau d'enrichissement illicite pour se conformer à la convention des Nations Unies contre la corruption, a déclaré jeudi Serge Ndayiragije, ministre burundais à la Présidence chargé de la Bonne Gouvernance et du Plan.
Le gouvernement condamne les attaques enregistrées dans les différents quartiers de la capitale Le gouvernement burundai a condamné jeudi les attaques ces derniers jours dans différents quartiers de la capitale, et en particulier celle dirigée contre un centre religieux où habite le président de la Commission Vérité et Réconciliation, Jean Louis Nahimana.
Le parti présidentiel demande à l'ONU de ne pas céder aux sollicitations de l'UA Le parti burundais CNDD-FDD au pouvoir a publié mercredi un communiqué pour demander à l'ONU de ne pas céder aux sollicitations de la Commission de Paix et de Sécurité de l'UA, qu'il qualifie de "malicieuses" et d'"injustes".
La CNAP plaide pour une prolongation du délai de grâce pour la remise volontaire des armes Le président de la commission nationale permanente chargée de la lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre (CNAP), Laurent Kabura, a plaidé lundi à Bujumbura pour une prolongation du délai de grâce pour la remise volontaire des armes détenues illégalement par des populations civiles burundaises.
Le Burundi participera au sommet Inde-Afrique 2015 Le premier Vice-président du Burundi, Gaston Sindimwo, a pris l'avion dimanche à destination de l'Inde où il va participer au sommet Inde-Afrique qui aura lieu du 26 au 29 octobre 2015.
le Burundi est éliminé du CHAN 2016 par l'Ethiopie au match retour par 3 buts à 0 L'équipe nationale des joueurs locaux d'Ethiopie Wana d'Ethiopie a éliminé dimanche sur son terrain celle du Burundi, Intamba mu Rugamba, par trois buts à zéro, éliminant ainsi cette dernière du Championnat d'Afrique des Nations (CHAN) qui aura lieu au Rwanda du 16 janvier au 7 février 2016.
Deux morts et un blessé dans une attaque armée à Ngozi Trois personnes armées d'un fusil ont tué deux citoyens et blessé un autre au moment où ces derniers étaient dans un bistrot en train de se désaltérer au chef-lieu de la province de Ngozi dans la nuit de samedi à ce dimanche, selon la radio nationale burundaise.
Le président ne veut pas d'aide extérieure qui divise les Burundais Le président burundais, Pierre Nkurunziza, a déclaré vendredi que les Burundais n'ont pas besoin d'une aide qui viendrait les diviser.
Planning familial: les autorités parlent des progrès "énormes" en dépit d'immenses défis Le Burundi a marqué "d'énormes progrès" en matière de planning familial (PF) au cours des 15 dernières années en dépit de la persistance d'immenses défis, a déclaré vendredi à Bujumbura Dr Juma Ndereye, un haut resonsable du ministère de la Santé.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous