BETA
Recherche personnalisée
English
Mardi, 26 Septembre 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 10/13/2015 4:35:54 PM ]  XINHUANET

Guinée-Bissau - Politique

Le pays s'enlise dans la crise et n'a pas de gouvernement depuis deux mois

Deux mois après le limogeage du Premier ministre, Domingos Pereira, la Guinée-Bissau tarde encore à se doter d'un gouvernement.


Malgré la médiation menée au nom de la CEDEAO par le général Olusegun Obasanjo, la crise politique perdure.
L'ancien chef de l'Etat nigérian n'a pas réussi à concilier les positions des différents protagonistes : le président de la République, José Mario Vaz, l'ancien Premier ministre et président du PAIGC (parti majoritaire), Domingos Simoes Pereira et le leader du PRS (deuxième force politique), Cipriano Cassama.
Le Premier ministre Carlos Correia, nommé après l'invalidation par la Cour suprême de la désignation par le chef de l'Etat de son prédécesseur Baciro Dja, a déclaré à la presse lundi qu'il n'y aura pas de gouvernement tant le président José Mario Vaz continue d'insister pour éliminer certains noms de personnalités qui doivent faire partie de son gouvernement.
Selon des sources informées, le président Vaz a rejeté le gouvernement proposé par M. Correia parce qu'y figurent l'ancien Premier ministre Pereira qu'il avait limogé ainsi certains ministres qu'il avait accusés de corruption, pour justifier leur mise à l'écart.
Fort de sa majorité à l'Assemblée nationale, le PAIGC (57 députés sur 102) insiste qu'il détient la prérogative de proposer un Premier ministre au président de la République et un gouvernement.
Tous les contacts noués durant les deux derniers jours par M. Obasanjo pour sortir le pays de l'impasse se sont révélés vains. L'impasse demeure d'autant plus que le PRS a fait savoir qu'il ne participerait pas à un gouvernement comme le lui propose le PAIGC.
Devant ce blocage, le médiateur de la CEDEAO a quitté Bissau dans la nuit du 11 octobre pour Dakar pour consulter le président Macky Sall du Sénégal, président en exercice de la CEDEAO.
Pendant ce temps, des craintes sont de plus en plus exprimées de voir l'armée revenir pour entrer dans le jeu politique.
Si les tractations en cours échouent, il est sûr, selon des analystes, que les forces armées pourraient prendre en main le destin du pays, puisque les politiciens se sont révélés incapables de s'entendre, et de mettre un terme au bras de fer entre le président Vaz et le PAIGC dont il est pourtant un des membres.
La communauté internationale, notamment l'Union africaine et l'Union européenne (UE) ont exprimé leur inquiétude face à la situation.
L'UE, un des principaux bailleurs de fonds de la Guinée-Bissau, a estimé que le président de la République de la Guinée-Bissau est en train de compromettre les efforts visant à surmonter la crise politique dans le pays.
Pour eux, le rejet d'un nouveau gouvernement par le chef de l'Etat est de nature à faire revivre la tension politique dans le pays et de compromettre les efforts visant à surmonter la crise politique.
La Guinée-Bissau, l'un des pays les plus pauvres dans le monde, est restée deux mois sans gouvernement depuis la destitution le 12 août dernier du gouvernement de Domingos Simoes Pereira. Le président a expliqué sa décision par une "grave crise institutionnelle" qui a affecté le fonctionnement du pouvoir, accusant son gouvernement d'entrave à la justice, de corruption et de manque de transparence dans la gestion des fonds publics. Fin

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 GUINÉE-BISSAU
Manuel Nascimento Lopes réélu Président de la Fédération de football de la Guinée-Bissau Manuel Nascimento Lopes, plus connu sous le nom de Manelinho, a été réélu samedi, au 2e tour, pour un mandat de quatre ans, président de la Fédération de football de la Guinée-Bissau (FFGB) avec 32 voix pour, soit 68% des suffrages, contre Bubacar Conté, son challenger qui a obtenu 15 voix soit 31% des votes.
La crise politique perdure en Guinée Bissau, Baciro Dja peine à former son gouvernement La crise politique en Guinée Bissau est toujours dans l'impasse, un nouveau gouvernement n'étant pas encore formé par le nouveau premier ministre Baciro Dja qui a prêté serment vendredi dernier.
Le PAIGC exige la nomination d'un Premier ministre Le Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC) exige la nomination d’un Premier ministre à la tête du gouvernement conformément à la Constitution, a appris APA vendredi dans la capitale bissau-guinéenne.
La Guinée-Bissau se position en "plate-forme" d'accès au marché d'Afrique de l'Ouest pour les investissements La Guinée-Bissau a souhaité lundi servir de "plate-forme" de l'accès des entreprises chinoises et des pays de langue portugaise au marché de 300 millions de personnes de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).
L'ex-chef d'état-major des armées Zamora Induta inculpé de connexion avec une organisation terroriste L'amiral José Zamora Induta, ex-chef d'état-major de l'armée de la Guinée-Bissau, a été inculpé par le Tribunal supérieur militaire de "crimes de liaison avec une organisation terroriste, renversement de l'ordre constitutionnel et d'assassinat", selon son avocat, José Paulo Semedo.
La Guinée-Bissau va bénéficier d'un soutien de 40 millions de dollars de la Banque mondiale La Guinée-Bissau va bénéficier de la Banque mondiale d'une aide de plus de 40 millions de dollars, d'ici trois ans, desetinée au financement de projets prioritaires, a indiqué Geraldo Martins, ministre bissau-guinéen de l'Economie et des Finances.
Début de l'enquête parlementaire sur les accusations de malversation de l'ancien gouvernement Le ministre bissau-guinéen de l'Economie et des Finances, Geraldo Martins, a été entendu mardi à huis clos par la Commission parlementaire d'enquête mise en place après les accusations de malversation avancées par le président José Mário Vaz pour démettre son Premier ministre Domingos Simoes Pereira en août dernier.
Un commerçant guinéen tué par balle à Bissau Un commerçant originaire de la République de Guinée a été tué par balle et un de ses compatriotes ainsi qu’un Mauritanien grièvement blessés dans le braquage d’une boutique, survenu dans la nuit de dimanche à lundi à Bissau.
Nomination du nouveau gouvernement après deux mois de crise Après deux mois de crise, les 15 ministres et 14 secrétaire d'Etat du gouvernement de la Guinée-Bissau ont été nommés par le président Jose Mario Vaz, selon un décret publié lundi soir.
Le pays s'enlise dans la crise et n'a pas de gouvernement depuis deux mois Deux mois après le limogeage du Premier ministre, Domingos Pereira, la Guinée-Bissau tarde encore à se doter d'un gouvernement.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous