BETA
Recherche personnalisée
English
Vendredi, 23 Février 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 1/25/2013 10:15:12 AM ]  Lanouvelletribune

Bénin - Politique

Scandale de la construction du nouveau siège de l’Assemblée : le ministre Ahanhanzo quitte l’Ocertid

Selon des sources concordantes, l’actuel ministre de l’urbanisme, Blaise Ahanhanzo, gardé à vue depuis mardi dans l’affaire du scandale de la construction du nouveau siège de l’Assemblée Nationale, a été libéré hier.



Après deux jours de garde à vue à l’Ocertid (Office central de répression du trafic illicite des drogues et des précurseurs), Blaise Ahanhanzo, ministre de l’Urbanisme, a été libéré hier. L’information donnée en bande passante dans la matinée d’hier par la télévision Canal 3-Bénin, a été confirmée par des sources concordantes. Au départ plaignant dans ce scandale de plus de dix milliards de fcfa relatif au chantier abandonné de construction du nouveau siège de l’Assemblée Nationale, le ministre Ahanhanzo est passé, contre toute attente, au statut de présumé impliqué et a été gardé à vue dans la matinée du mardi 22 janvier.

Les versions sont nombreuses sur ce qui est reproché au ministre Ahanhanzo dans ce dossier. D’autres sources proches du dossier ont fait savoir qu’il serait reproché au ministre Ahanhanzo la modification du lot 11 du contrat de construction du nouveau siège du Parlement. Les versions sur les détails de cette modification sont diverses.

On a appris en fait que l’adjudicataire provisoirement retenu après l’appel d’offres pour le lot 11 avait proposé une offre financière de moins de deux milliards. Mais le ministre aurait déclaré infructueux cet appel d’offres pour ensuite fragmenter ce lot 11 en deux sous-lots. Et pour ces sous-lots, il aurait adjugé les marchés pour un montant de 5 milliards. D’aucuns ont avancé qu’il serait reproché au ministre Ahanhanzo d’avoir modifié le lot 11 du chantier pour l’amener à trois milliards au lieu d’environ deux milliards.

Dans sa parution du mercredi 23 janvier, notre confrère, Le Matinal, informe quant à lui qu’une convention encadrée par une ordonnance de 1976, octroie 2% du montant du projet au Ministère de l’Urbanisme. Cette disposition aurait été abrogée par le nouveau code des marchés publics. Néanmoins la convention aurait été appliquée au projet de construction du nouveau siège de l’Assemblée Nationale. Et certains collaborateurs du ministre Ahanhanzo l’aurait cité comme ayant perçu sa part des 2%. En attendant la suite de nos enquêtes pour avoir plus de précisions, le ministre est libre de ces mouvements. On apprend que son parti, la Renaissance du Bénin (Rb) a demandé sa démission du Gouvernement. A-t-il vraiment été suspendu du Gouvernement ? Aucun communiqué officiel du Gouvernement ne l’a encore signifié. Quel est la suite de l’épisode Ahanhanzo dans ce feuilleton du scandale de construction du nouveau siège de l’Assemblée Nationale ?
affaire à suivre.

Réaction du député Ahossi

« Absent du territoire, je viens de lire sur le net que le ministre Ahanhanzo a été mis aux arrêts par la B.E.F. Cela n’aura pu être fait sans l’accord sinon sur instructions de Yayi. C’est vrai qu’il faut une justice sans complaisance contre tous ceux qui ont pris des largesses avec les deniers publics, mais pourquoi refuse-t-il l’audit de la Lepi où des milliards de francs ont été dilapidés et continuent de l’être encore en ce moment par les siens ?

Pourquoi son député qui a perçu les pénalités financières versées par le marabout Cisse et qui se chiffrent en milliards continue de ne pas dire où est passé une bonne partie de l’argent malgré les inquiétudes de l’Agent Judiciaire du Trésor ?

Le dossier Assemblee Nationale permet à nouveau de jeter la poudre à nos yeux. Prenons date avec l’histoire, elle va se refermer comme le dossier d’une certaine embuscade contre le convoi présidentiel en 2007, celui d’un prétendu empoisonnement qui commence à s’étioler.

C’est malheureusement ainsi que sera rythmé encore pendant trois ans la vie de notre pays totalement en panne et décrédibilisé. Courage à nous».

Honorable Basile Ahossi Député (Opposition) à l’Assemblée Nationale (Source : illassa-benoit.over-blog.com - le blog de Benoit Ilassa )

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 BÉNIN
Politique, société et diplomatie à la une des quotidiens Béninois La démission d'un conseiller de la cour constitutionnelle, les observations de la conférence épiscopale et la participation du chef de l'État au sommet de l'Union Africaine font la une des quotidiens béninois.
Société et santé à la une des journaux béninois Les journaux béninois ont abordé ce jeudi de nombreux sujets dont la décision de l’Etat, prise en conseil des ministres, de faire bénéficier d’une assurance quelque 351.000 paysans.
Rencontre Talon-Syndicats et marche de l’opposition au menu des journaux Les journaux béninois ont traité de divers sujets dont la rencontre prévue entre le chef de l’Etat, Patrice Talon, et les centrales syndicales au sujet des derniers mouvements de grève et la marche du Front pour le Sursaut Patriotique.
Le rejet de la loi sur le droit de grève au menu des quotidiens béninois Le rappel à l’ordre par la Cour constitutionnelle des députés béninois qui ont voté la suppression du droit de grève, fait la une des quotidiens de ce jour.
Politique, social et santé au menu des quotidiens béninois Les journaux béninois parus ce jeudi au Bénin traitent de politique, de dialogue social rendu nécessaire par la série de grèves en cours et de santé à travers la détection de cas de fièvre hémorragique à virus Lassa.
La grève générale et la présentation de vœux du chef de l’Etat font la une des journaux béninois La grève générale dans l’administration publique lancée par les centrales et confédérations syndicales est diversement appréciée par les quotidiens béninois de ce jour.
L’embrassement du front social à la une de la presse béninoise L’ébullition notée sur le fonds social et qui augure d’une semaine difficile pour le gouvernement fait la une des journaux parus ce lundi au Bénin.
Social et sécurité au menu des quotidiens béninois Le Retrait du droit de grève et la nomination des directeurs de la Police Républicaine sont au menu des journaux béninois parus vendredi.
La fête du Vodum au menu des quotidiens béninois La fête du Vodum célébrée hier, mercredi au Bénin, est le sujet principal traité par les tabloïds béninois de ce jeudi.
La grève dans le secteur judiciaire au menu des quotidiens béninois Les quotidiens béninois parus ce mardi ont essentiellement traité de l’impact de la grève dans le secteur judiciaire et du non-respect de la décision de la Cour Constitution portant sur l’installation du cos-Lépi par l’Assemblée nationale.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous