BETA
Recherche personnalisée
English
Samedi, 16 Décembre 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 9/1/2010 12:34:53 PM ]  XINHUANET

Comores - Politique

Le général Salimou Mohamed Amiri démis de ses fonctions de chef d'état-major et placé en résidence surveillée

Le ministre de la Défense des Comores a annoncé mardi dans la soirée, le placement en résidence surveillée du général Salimou Mohamed Amiri, le chef d'état-major de l'Armée nationale de développement (And).


On a filtré du palais de justice par les militaires chargés de sa protection, en début d'après-midi qu'un juge d'instruction cherchait à placer le général Salimou Mohamed Amiri en mandat de dépôt, dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat du lieutenant-colonel Combo Ayouba, en juin dernier, à son domicile à Moroni.

Le général et le groupe des militaires qui l'ont fait sortir du cabinet du juge au tribunal de Moroni, n'ayant pas accédé au camp de Kandani, le quartier général de l'armée, s'étaient retranchés au centre de formation des forces armées et de la gendarmerie.

En début de soirée, l'alerte a été déclenchée et un périmètre de sécurité a été instauré tout autour du camp militaire, situé à quelques centaines de mètres de la présidence au nord de la capitale, Moroni.

Une médiatisation, conduite par des officiers de l'armée, a amené le général de brigade Salimou Mohamed Amiri à se soumettre aux décisions de la justice.

Consécutivement à ces événements, le président Sambi a mis fin aux fonctions de chef d'état-major du général de brigade. Il a été remplacé par le commandant Abdallah Gamil qui a bénéficié du coup d'un avancement de grade et devient lieutenant-colonel. Le nouveau chef d'état-major par intérim cumule avec ses fonctions de chef de corps de la Force comorienne de défense (Fcd).

Depuis quelques temps, l'enquête sur l'assassinat du haut gradé de l'armée, un officier supérieur qui a été du cercle du général, est dirigée contre l'entourage de celui-ci. Des militaires ont été arrêtés et des officiers ont été entendus par les enquêteurs.

La mise aux arrêts du plus haut gradé de l'armée comorienne a été le dernier élément du puzzle que compose le gouvernement dans ce dossier chaud et troublant à l'approche des élections.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 COMORES
Tenue du deuxième tour des législatives Le deuxième tour des élections législatives aux Comores se déroule samedi dans 21 sur les 24 circonscriptions électorales du pays.
Les élections législatives se sont déroulées sans incident majeur Les élections législatives des Comores se sont déroulées dimanche sans incident majeur.
Une juge accusée de maltraitance sur une fillette de 14 ans Une des magistrats du tribunal de Moroni (Comores) est au cœur d’une affaire l’inculpant de maltraitance sur une mineure. C’est le quotidien comorien, la Gazette des Comores qui l’a révélé dans ses publications datant du 11 et 12 septembre. Quant à la juge, elle nie toute accusation. Moroni est dans la tourmente, selon Afrik.com
Les dignitaires musulmans essaient d'interdire la mixité sur une plage L'intervention des gendarmes pour chasser les femmes d'une plage publique proche de Moroni dimanche, à l'instigation des dignitaires musulmans, provoque la colère des jeunes Comoriens qui en appellent au gouvernement pour protéger leur liberté.
Une plainte contre le soldat qui a menacé le général Salimou Les avocats du général Salimou Mohamed Amiri, ex-chef d’état-major de l’armée comorienne, viennent de porter plainte contre un sous-officier qui aurait proféré des menaces de mort à leur client, a appris jeudi APA de sources concordantes et dignes de foi.
Les élections présidentielles et des gouverneurs maintenues au 7 novembre et le 26 décembre Les comoriens en âge de voter sont attendus aux urnes, les 7 novembre et 26 décembre prochains, pour élire le président de la République et les gouverneurs des îles.
Le général Salimou Mohamed Amiri démis de ses fonctions de chef d'état-major et placé en résidence surveillée Le ministre de la Défense des Comores a annoncé mardi dans la soirée, le placement en résidence surveillée du général Salimou Mohamed Amiri, le chef d'état-major de l'Armée nationale de développement (And).
L'Asecna ouvre les travaux de son Conseil d' administration et du comité des ministres L'Agence pour la sécurité de la navigation aérienne (Asecna) tient à Moroni, la 118ème session ordinaire de son Conseil d'administration (CA) et la 52ème réunion du comité des ministres des dix-huit Etats membres de l'Agence ayant en charge le secteur de l'aviation civile.
Le processus d'élection harmonisée du président et des gouverneurs est effectif Tous les acteurs, concernés par la question d'élections harmonisées aux Comores, ont apposé leurs signatures au bas du document sur l'accord de la gestion de la période intérimaire, proposé par l'Union africaine (UA).
Un compromis semble trouvé pour la tenue des élections harmonisées au 26 novembre 2010 Les délégués des trois entités insulaires et le pouvoir central des Comores, assistés des représentants de la communauté internationale, ont repris, dans l' après-midi du mercredi, les discussions sur l'organisation d' élections harmonisées et la gestion de la période intérimaire, suspendues la veille et dont le président Sambi avait annoncé leur échec au cours de son adresse à la Nation dans la soirée de mardi.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous